Qu'est ce que la mise en abyme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (650 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QU'EST CE QUE LA MISE EN ABYME
Un peu de théorie
abîme, subst. masc. français, XIIe siècle, du latin chrétien abyssus, devenu abysmus, abismus ; du grec βυσσος abussos : « sans fond », composé duprivatif - et βυσσος : « fond de la mer ». abyme et abisme sont des formes archaïques ou archaïsantes conservées en héraldique. mise en abyme: L'expression composée mise en abyme apparaît sous formeverbale chez André Gide qui écrit en 1893 dans son Journal : «J'aime assez qu'en une œuvre d'art on retrouve ainsi transposé, à l'échelle des personnages, le sujet même de cette œuvre par comparaisonavec ce procédé du blason qui consiste, dans le premier, à mettre le second en “abyme”»… La mise en abyme désigne la relation de similitude qu'entretient tout élément, tout fragment avec l'œuvre quil'inclut, principe souvent décrit de façon imagée comme un effet de miroir. Cet emboîtement s'apparente à une auto-citation. Le concept, qui s'est imposé à grande échelle depuis sa prise en charge par leNouveau Roman, appartient à la vaste problématique de la réflexivité (autoreprésentation, autoréférence) et est un des outils de base de la métafiction, cette écriture littéraire qui intériorise uncommentaire sur son écriture mais aussi sur sa lecture (ou sur sa représentation dans le cas du métathéâtre)… La mise en abyme se caractérise par son « objet », son « amplitude » et sa « portée ». …Quant à la portée, il existe trois sortes de mises en abyme, reflétant trois formes de discordance entre l'ordre de l'histoire (diégèse) et celui du récit (narration) : la mise en abyme prospective, qui« réfléchit avant terme l'histoire à venir » ; la mise en abyme rétrospective, qui « réfléchit après coup l'histoire accomplie » ; la mise en abyme rétro-prospective, qui « réfléchit l'histoire endécouvrant les événements antérieurs et postérieurs à son point d'ancrage dans le récit ». … Lucien Dällenbach décrit la mise en abyme comme un « procédé de surcharge sémantique permettant au récit de...
tracking img