Qu'est ce que la philosophie des lumières

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dumarsais disait d’un philosophe des Lumières : «  il marche la nuit, mais il est précédé d’un flambeau ». A en croire cette métaphore, l’ensemble des philosophes formant le mouvement des Lumières a été indispensable pour l’Humanité. En effet, la nuit représente l’obscurité du monde au 18ieme siècle, tant sur le point moral, politique ou religieux ; le flambeau caractérise la sagesse, le savoirdu philosophe venu éclairé cette époque austère plongée dans l’ignorance, l’oppression et le despotisme. Néanmoins, on peut se demander qu’est-ce qu’un philosophe des Lumières, quel était son système de raisonnement, quelles valeurs essentielles prônait-il, était-il engagé ou non, si oui, comment s’y prenait-il. Pour répondre à toutes ces interrogations, on s’attachera à comprendre d’où puise lephilosophe ses concepts, ses réflexions, puis on dégagera les grandes valeurs philosophiques des Lumières, enfin, on s’intéressera à la façon dont il procédait pour critiquer, dénoncer, ou attaquer des institutions et des individus.

Le philosophe des Lumières ne se fit pas aux préjugés et aux superstitions détériorant le 18ieme siècle grâce à son raisonnement et ses principes de vie.Tout d’abord, il est un homme de raison n’ignorant pas la puissance des sentiments. « Un raisonnement n’est valable que dans la sphère de sensations » écrivait Kant. Ainsi, dans « l’Horrible danger de la lecture », Voltaire emploie l’ironie pour amadouer son lecteur. Par ailleurs, dans l’extrait de l’article « philosophe », Dumarsais compare la Grace du chrétien à la raison du philosophe : «  laraison est à l’égard du philosophe ce que la Grace est à l’égard du chrétien ». Autrement dit, la Grace – l’inspiration divine – oriente le fidèle dans ses choix comme la raison guide le philosophe. Il s’appuie donc sur des faits rationnels pour nourrir ses concepts, ses revendications.
Par ailleurs, le philosophe des Lumières utilise la connaissance empirique – connaissance acquisesuite à son vécu – pour raisonner. Il accorde, en effet, une grande importance à l’expérience des faits. Suite à l’affaire Calas – où un protestant avait été accusé d’avoir assassiné son fils voulant se convertir au catholicisme – Voltaire, persuadé que Jean Calas était innocent, décida de reprendre l’enquête. Il en conclua que le pauvre homme avait été uniquement écartelé parce qu’il étaitprotestant, Jean Calas avait été victime d’un complot fanatique. A l’occasion de son exécution, Voltaire rédigea un traité sur la tolérance. Le philosophe est donc parti d’une histoire lui étant proche pour dénoncer l’inhumanité et l’intolérance reniant à son époque.
Enfin, le philosophe des Lumières n’est pas un être recroquevillé sur lui-même, vivant comme un ermite. Il est un homme ouvertet sociable. Dumarsais utilisait l’expression latine d’Horace Homo sum, humani a ma nihil alienum - tout ce qui touche l’homme ne m’est pas étranger – pour qualifier la façon de penser du philosophe des Lumières. En effet, l’intellectuel éclairé aime vivre en collectivité pour jouir des plaisirs sociaux. Cette volonté de rencontrer l’autre s’inscrit aussi dans une démarche de connaissanceempirique. En faisant de nouvelles rencontres, le philosophe accroit sa connaissance.
Le philosophe des Lumières est donc rationnel, ouvert, et se base sur des faits. Par ailleurs, d’après son type de raisonnement et son style de vie, on peut se demander quelles sont les grandes valeurs qui ont débouché de ses réflexions.

Le philosophe du 18ieme prône la liberté,l’égalité, la tolérance et la fraternité. La liberté se révèle être un droit primordial pour le mouvement des Lumières. Dans du « Contrat social », Rousseau parle ainsi de l’homme : «L’Homme est né libre, et partout il est dans les fers ». De plus, dans « Autorité », Diderot tiens ce discours : « La liberté est un présent du ciel ». si l’on se réfère à des ceux citations, la liberté semblait à l’origine...
tracking img