Qu'est ce que la philosophie ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
3 - Est-il juste d'affirmer que la philosophie ne sert à rien ?

Ce qui est utile est ce qui va servir une fonction, c'est à dire un moyen au service d'une fin.
La fin est à distinguer du moyen,elle est étrangère au moyen.

Pour ce qui est de la satisfaction des besoins la philosophie n'est pas un moyen. Une fois que la satisfaction est atteinte on peut philosopher.
Aristote, au début deson ouvrage majeur, la Métaphysique, remarque que la philosophie est apparue une fois que les hommes ont découverts les techniques fondamentales pour satisfaire leur besoin.

Servir à, c'est être unmoyen pour une fonction.
Quand la société n'a plus le besoin, le savoir disparaît aussi, un savoir utile est un savoir asservi aux besoins de la société, qui dépend des besoins de la société. Dèslors que le besoin est modifié, le savoir est modifié.
La satisfaction du besoin n'est pas synonyme du bonheur. L'homme au-delà des besoins a des désirs. Malheureusement peut-être, l'homme ne secontente pas de satisfaire ses besoins. Le désir ne se calme jamais, l'homme n'est jamais satisfait.

Les philosophes de l'Antiquité pensent que la recherche philosophique est une voie d'accès au bonheur,mais pas au sens d'une recette de cuisine ou d'un moyen certain d'attendre la fin.
Les philosophes se considèrent comme des médecins de l'âme.

Stoïcisme
Épicure

Le bonheur est déjà dans laphilosophie (?).
Pour Aristote, l'homme a un désir naturel de vérité. Donc la philosophie le comble.
Le bonheur dont il est question ici n'est pas un bonheur qui supprime la douleur ou toutes lessouffrances. Ce n'est pas un bonheur compris comme une parfaite félicité. Il permet plutôt de les supporter. La philosophie permet de supporter les souffrances. Donc d'être un peu plus heureux, ou plusmalheureux.
La philosophie est une fin en soi.
La philosophie a un sens parce qu'elle répond à une aspiration fondamentale de l'homme.

Pour Aristote, parce que la philosophie n'est pas liée à une...
tracking img