Qu'est ce que le fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1178 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Au 16 e siècles, un courant littéraire appeler le Fantastique rencontre un essor inattendu ,grâce à des œuvres écrit par des auteurs tel que Guy de Maupassant qui écrivit le  Horla  et  La chevelure ou bien Bram Stocker auteur de l’œuvre connu de tous  Dracula .Certain dirons comme R. Caillois « le fantastique manifeste… une déchirure, une irruption insolite…dans le monderéel »et d’autre tel que T.Todorov « Le fantastique ,c’est l’hésitation éprouvée par un être qui ne connait que les lois naturelles, face à un événement en apparence surnaturel. ».
Pour savoir si les citations de ces deux auteur sont exacte nous allons repondre à la question :qu’est-ce que le fantastique?
Tout d’abord nous montrerons que le fantastique s’inscrit dans un univers réel, réaliste.Puis que le fantastique fait surgir un événement insolite. Et enfin que le fantastique remet en cause l’équilibre du réel :naissance du doute et de l’hésitation.

Pour commencer nous pouvons voir que le fantastique s’inscrit dans un univers réel ,réaliste.
D’une part car le contexte spatio-temporel est toute à fait identifiable les auteur cherche a créer une illusion, caractérisée parl'irruption d'un phénomène irréel dans un monde réel. Dans le livre La métamorphose de Franz Kafka le contexte spatio-temporel est défini, cela ce passe dans une chambre tout ce qu’il y a de plus normal:« Sa chambre ,une vrai chambre humaine[…] »(p.40 l11) .La seul chose qui montre que l’ont est dans un registre fantastique est la transformation du personnage principal en cafard.
D’autre part lespersonnages de ces texte sont ordinaire sauf si le phénomène irréaliste du texte est une transformation . Autrement l’entourage de la ou les personne(s) qui ont subies le phénomène est normal comme par exemple dans le livre Dracula de Bram Stocker, le héro Jonathan Harker est un notaire qui part pour son travail en Transylvanie jusque la toute est normal, se n’est seulement plus loin dans lalecture que l’ont se rend conte que se texte est fantastique.
Meme si les personnages et les cadres spatio-temporel sont réaliste dans se registre il ya toujours des événement qui surgissent et qui remettre en doute le normal.

De plus malgré le cadre et les personnage réaliste le fantastique fait surgir un évènement insolite.
Premièrement les événements surnaturel caractérise le fantastique.Dans le texte de Guy de Maupassant La chevelure l’homme achète un meuble le ramène chez lui , ouvre les tiroirs et y découvre une chevelure blonde, ce moment est le début de l’irréalité. Après cette découverte toute est chambouler ,l’homme devient fou il ne pense qu’a cette chevelure comme il le dit lui-même ligne 109-110  « quand je rentrai chez moi ,j’éprouvai un irrésistible désir de revoirmon étrange trouvaille , et je la repris, et je sentis ,en la touchant ,un long frisson qui me courut dans les membre » . Cette chevelure l’obsède et ce demande même si elle n’exercerait pas un pouvoir sur lui.
En second après avoir pris connaissance de cette événement insolite il règne sur le personnage un sentiment de peur ,il ne c’est pas ce qui lui arrive l‘ambiance est effrayante comme dansDracula , Bram Stocker a voulu ,en utilisant les mots du protagoniste lui-même ,que le lecteur est accès au sentiment de J.Harker il y raconte tout: ces peines , ces peurs ainsi que ces doutes .Il les exprimes page 58-59  « Dieu protège mon équilibre mental c’est tout ce que je puis encor souhaiter![…]Alors que part miracle je continue a vivre[…]A moins que fou je ne sois déjà![…] » cette miseen évidence de la peur du personnage prouve qu’une ambiance de frayeur domine le château du comte Dracula .
A cause de ces fait irréel le lecteur hésite et doute, est-il fou ou bien ce qui arrive est-il vrai?


Enfin nous pouvons dire que le fantastique remet en cause l’équilibre du réel part la naissance du doute et de l’hésitation.
En premier temps le lecteur ne c‘est que penser...
tracking img