Qu'est-ce que le moi ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir Maison de
Philosophie

Entre deux personnes qui se connaissent de longue date, il n’est pas rare d’entendre des interjection telles que : « tu ne me connais pas ! » ou « tu ne me comprends pas ! ». Cette majorité croit donc savoir ce qu’elle est, mais le sait elle vraiment ? Peut on vraiment se connaître soi même ?
Cette interrogation transposée en des termes plus usuels porterait surla faculté et la possibilité que nous avons de donner les caractéristiques de notre propre personnalité. A ceux qui nous en croît capable, on pourrait juste leur demander de nous expliquer pourquoi ils sont tombés amoureux d’une personne et pas d’une autre ? Pourquoi ce désir leurs échappe ?
La question de la connaissance du moi pose inévitablement le problème du rapport à soi, mais en soulèveaussi un autre : peut on vraiment atteindre son « moi » sans passer par les concepts utilisables pour son expression ?
Il faut, pour y répondre, commencer par comprendre exactement ce que l’on entend pas le « moi » ainsi que les raisons qui nous poussent à nous poser cette question. Puis, il faut étudier les moyens qui permettent, selon nous, de nous connaître, ou du moins de mieux nous connaître,avant de terminer avec une étude des limites de ces moyens.

Socrate a dit dans sa maïeutique (son enseignement) : « connaît toi toi-même ». Mais qui est ce « moi » ? Connaître est un synonyme de savoir. Avoir conscience vient du latin cum Sire, qui signifie accompagné de savoir. Connaître est donc le fait de prendre conscience. La conscience existe sous deux formes. La première est laconscience immédiate, c’est elle qui nous fait savoir que l’on sait ce que l’on fait ou est. La conscience immédiate peut par exemple nous permettre de savoir que nous sommes des êtres humains. C’est un passage obligatoire car le petit cailloux qui dévale la montagne ne pas se définir sans avoir conscience qu’il est un cailloux. Nous avons donc conscience d’être quelqu’un, mais il n’y a ici aucuneanalyse rétrospective, c’est la deuxième conscience qui joue ce rôle, la conscience réflective. Elle permet d’analyser en faisant un retour sur une action passée. Elle fait donc également office de conscience morale. On peut donc supposer que la conscience est un outil de la connaissance de soi. Cependant, on ne sait toujours pas ce que l’on entend par « Moi ».
Le moi détermine le sujet (sujet, c’estce à quoi on peut rapporter des qualités.) car il correspond à tout ce qui m’appartient. Cependant, cette « définition » est très obscure car elle reste très variable. En effet, deux personnes ne peuvent pas avoir la même vie, il va donc de soi qu’ils n’ont pas le même moi. Si on peut voir que le moi varie, il devrait être définissable. Or, pour définir le moi, il faut trouver un concept qui lecaractérise, il faut trouver un concept qui caractérise un sujet, mais seul l’objet est caractérisable. Définir le Moi serait donc le considérer comme un objet, il y perdrait sa grande diversité.
Bien sûr une telle incompréhension de ce qui est notre essence même (ce qui nous constitue) pose un gros problème de rapport à soi. Si on demande à n’importe qui de se définir, il va exprimer quelquesidées, mais va très rapidement être à cours. Il a conscience d’être quelqu’un, d’avoir une identité, mais ne sait pas l’exprimer, c’est pour cette raison que l’on dit que le rapport à soi est intuitif, c'est-à-dire qu’il est basé sur la conscience immédiate. Sa description de lui-même va passer par une définition culturelle (je suis un Européen, un Français) ce qui est très vague et qui ne lecaractérise pas vraiment, par un travail, des loisirs qui ne sont guères plus précis ou par son nom qui est encore plus que les autres, une simple étiquette collée sur l’être humain pour les identifier. Pour finir, il peut aussi se caractériser en se montrant du doigt et en se voyant comme un « corps ». A priori, il n’y a pas de problème apparent car le corps représente bien ce que l’on est. C’est au...
tracking img