Qu est ce que la science politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE HASSAN 1er
FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES, ECONOMIQUES ET SOCIALES
DEPARTEMENT DE DROIT PUBLIC


|
QU’EST-CE QUE LA SCIENCE POLITIQUE
|
Cours : Principaux concepts de la science politique |Dispensé par :

Réalisé par : RUFFIN26/10/2010
|

Année – Académique : 2010 – 2011

PLAN DE L’EXPOSE

INTRODUCTION
Ière PARTIE : LES OBSTACLES SUR LA DEFINITION DE LA
SCIENCE POLITIQUE
A. Les obstacles d’ordre institutionnel
B. Les obstacles d’ordre juridique
C.Les obstacles d’ordre social
IIème PARTIE : LES PROPOSITIONS DE LA
DEFINITION DE LA SCIENCE POLITIQUE
A. Les propositions d’ordre institutionnel
B. Les propositions d’ordre juridique
C. Les propositions d’ordre social

CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

INTRODUCTION

La science est une science qui présente beaucoup des difficultés pour la définir car elle se confonddepuis sa création avec plusieurs disciplines notamment :
*Le Droit public : La science politique est restée pendant longtemps une discipline annexe du droit public avant de devenir autonome après la seconde guerre mondiale. La relation entre le droit et la science politique fait signe elle-même vers une certaine idée de la philosophie qui pourrait peut-être réunir à nouveau, sans pour autant lesconfondre ;
*La Philosophie politique qui énonce les principes de la science politique. L’idéalisme philosophique a confondu ces deux sciences et a par là totalement obscurci la compréhension de la matière politique. La philosophie politique se définit, depuis ses débuts en Grèce, comme la tentative de saisir par la pensée la nature (la structure fondamentale) de l'État. Elle n'est pas une sciencepositive des phénomènes politiques, des facteurs observables, des faits statistiques
(encyclopédie universalis) ;
*La Sociologie politique est une branche de la science politique ayant pour objet d’analyser ce qui relève de phénomènes considérés comme « politiques » c’est-à-dire que les phénomènes politiques sont redevables d’autres mises en perspective que la perspective sociologique, commel’histoire des idées ou l’histoire politique(Dominique Chagnolland). Elle se propose aussi de donner les explications sociales de différent degré de participation politique.
Ensuite, après avoir différencié la science politique et les disciplines qui se confondent avec qu’elle, un autre problème se pose c’est-à-dire celui de relever l’ambigüité entre la politique et le politique.
Nous allonsdistinguer ces deux notions qui sont attachées l’une à l’autre ;
*La politique : selon Larousse 2002, elle est l’art de gouverner et d’après Machiavel, elle obéit à l’objet de la décision. A partir de cette définition, nous pouvons dire depuis sa naissance en Grèce, la politique exige un espace politique pour qu’elle soit exercer c’est-à-dire qu’elle dépend de la société. De ce fait, la politique entenant compte de l’amour par rapport certains chrétiens (Catholiques, Judaïsme, Orthodoxe,…) pensent qu’elle ressemble à la religion parce qu’elle ressemble à la communauté des hommes ; les Grecs ont eu la facilité pour créer cette notion simplement parce qu’ils n’avaient aucune puissance qui leur obligeait à faire. Quelque chose à savoir : ni prophètes, ni paroles sacrées,… Machiavel a ajouté ceciqu’en politique on n’est pas obligé de réussir
*Le politique : selon Larousse 2002, il est l’acteur relatif à l’organisation et à l’exercice du pouvoir. Il faudrait dire que le politique dépend en majeure partie de la politique ; Leo Strauss à quant à lui parler du politique comme étant un statut de l’homme c’est-à-dire statut naturel. Depuis qu’il a été créé par les Grecs, le politique...
tracking img