Quand la musique de fond entre en action

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Terrain
Tia DeNora

Numéro 37  (2001) Musique et émotion-Terrain
................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Quand la musique de fond entre enaction
................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Avertissement Le contenu de ce site relève de la législation française sur la propriété intellectuelleet est la propriété exclusive de l'éditeur. Les œuvres figurant sur ce site peuvent être consultées et reproduites sur un support papier ou numérique sous réserve qu'elles soient strictement réservées à un usage soit personnel, soit scientifique ou pédagogique excluant toute exploitation commerciale. La reproduction devra obligatoirement mentionner l'éditeur, le nom de la revue, l'auteur et laréférence du document. Toute autre reproduction est interdite sauf accord préalable de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France.

Revues.org est un portail de revues en sciences humaines et sociales développé par le Cléo, Centre pour l'édition électronique ouverte (CNRS, EHESS, UP, UAPV).................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Référence électronique Tia DeNora, « Quand la musique de fond entre en action »,  Terrain [En ligne], 37 | 2001, mis en ligne le 06 mars 2007. URL : http://terrain.revues.org/1310 DOI :en cours d'attribution Éditeur : Ministère de la culture / Maison des sciences de l’homme http://terrain.revues.org http://www.revues.org Document accessible en ligne sur : http://terrain.revues.org/1310 Document généré automatiquement le 26 octobre 2011. La pagination ne correspond pas à la pagination de l'édition papier. © Terrain

Quand la musique de fond entre en action

2

Tia DeNoraQuand la musique de fond entre en action
Pagination originale : p. 75-88

1 2

3

4

En quoi peut-on parler de la musique comme d’un « ingrédient actif » efficace et producteur d’un certain ordre ? Je souhaite en effet traiter ici de la musique lorsqu’elle « entre en action ». En hommage à la branche de la recherche socio-technique appelée « Human-Computer Interaction » (HCI) ou« interaction homme-ordinateur » – qui étudie la manière dont les êtres humains interagissent avec leurs machines informatiques et sont configurés par elles (Woolgar et Latour en ont brillamment analysé les dimensions théoriques) –, je parlerai ici d’«  interaction hommemusique ». L’intérêt de ce terme réside dans sa reconnaissance de ce que la musique n’est ni passive ni, objectivement, causale dans seseffets (cf. DeNora 2000). Une telle approche accorde à la musique l’efficacité qu’elle mérite (et qu’en fait elle possède en contextes d’écoute), tout en refusant d’en réifier la force sémiotique dans la terminologie aujourd’hui obsolète de « musique en elle-même ». Comment articuler une telle approche au niveau de l’expérience musicale ? Dans un premier temps, nous partirons de contextes deconsommation et d’utilisation musicales en se centrant, d’un point de vue ethnomusicologique (et ethnométhodologique), sur la musique lorsqu’elle est attirée dans la spirale de l’autoproduction continue et réflexive d’une action efficace sur ses auditeurs, qui sont eux-mêmes constitués en agents esthétiques. Dans un deuxième temps, nous envisagerons la musique comme une incitation et/ou un...
tracking img