Que faut-il apprendre de l'expérience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (384 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Que faut-il apprendre de l’expérience ?

L’Homme tout au long de son existence fait l’expérience de la vie. L’expérience est donc la mise en relation de l’Homme avec le réel. Nous sommes dansle cas de l’expérience du monde extérieur plus connu sous l’appellation de l’expérience vécue. La première est l’appréhension du monde par les sens c’est-à-dire l’interaction que nous avons avec lemonde par l’intermédiaire de nos sens, cela relève de la subjectivité de l’Homme. « Mon ordinateur est blanc », je le sais car cette connaissance en découle directement de ma perception visuelle.L’expérience vécue est indépendante de notre volonté car cela se passe sans que ne nous en apercevions. Alors, nous pouvons mal agir devant une situation inconnue, c’est ainsi dire commettre des erreurs. Or,cela nous permet, ou en tout cas d’essayer, de ne pas reproduire la même erreur. Par exemple, si je n’effectue pas les tâches que j’aie à faire et que je les repousse toujours à plus tard, au final jeles décalerai encore et encore pour me trouver dans une situation pénible. Je vais donc regretter de ne pas les avoir fait. J’apprends donc à ne pas répéter la même faute pour éviter une mauvaisesituation qui peut m’être désagréable. Donc l’expérience nous enseigne sur les causes d’un éventuel échec.
On peut distinguer expérience et expérimentation. Rappelons que l’expérience se faisait sansnotre volonté, on peut parler de « réceptions de données » alors que l’expérimentation nous la choisissons, on peut parler de «  productions de données ». L’expérimentation, c’est en fait lesexpériences scientifiques d’où en découle la majorité de nos connaissances bien sûr fondées sur une vérité absolument vraie. Dans le but du progrès de nos connaissances, les expérimentations sont essentielles,elles sont réalisées en respectant des protocoles aussi rigoureux que possible. Prenons l’exemple de la chimie, la seule manière de savoir combien de quantité de matière il nous reste à la fin...