Quel est ma conception du travail?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelle est votre conception du travail ?

« Quel métier veux-tu faire quand tu seras grand ? » Telle est la question que l’on nous pose depuis notre plus jeune âge. Mais pourquoi tant d’angoisse de la part de nos parents pour notre futur professionnel ? Quelles sont les vérités concernant le monde du travail?

Tout d’abord, quelles sont mes véritables valeurs du travail ? Celles-ci ce découpeen trois dimensions bien distinct.

Premièrement il existe une dimension morale dans le travail. En effet le travail éduque : Il développe notre autonomie, notre créativité et notre ténacité. Le travail est une très bonne école : elle nous ouvre les yeux sur le monde réel car seul une personne qui ne fait rien ignore les contraintes réelles et vit dans ses illusions. Je peux citer l’exemple demon premier véritable emploi dans la restauration rapide. Les conditions de travail sont très dures, et malgré la pression de mes supérieurs et les cadences de travail difficiles, ce premier emploi m’a appris à ne jamais me décourager et à surmonter les obstacles. Cette découverte du monde du travail m’a appris plus sur moi même que tous les livres. Le plus important est d’exercer un métier qu’onaime car il est l’aboutissement d’un processus d’acquisition, du savoir que l’on a acquis qui sera la composante de ce que l’on est. Gagner de l’argent, avoir des responsabilités, et être valorisé par le fruit de son travail est considéré comme une sorte d’accomplissement humain. Posséder un métier qui sollicite notre créativité et qui développe le meilleur de nous même c’est se dire que l’on a« réussi dans la vie » met fin à nos angoisses et à celles de nos parents. Si l’on n’a pas de boulot, le chômeur aura le sentiment d’être un fardeau inutile pour la société. Le travail est « une porte ouverte vers une vie autre » Via le travail, nous pouvons chercher à nous améliorer et à atteindre nos objectifs personnels : devenir quelqu’un.

Ensuite, vient la dimension existentielle. En effet,il est insupportable pour l’homme que d’être sans passions, sans affaire, sans divertissement. Ceci provoque un vide entrainant l’ennui voir le désespoir. Le travail nous détourne de nos préoccupations et est un moyen d’avoir une vie épanoui. On travail pour avoir une vie agréable, on ne vit pas pour travailler. L’homme a besoin de mobiliser son énergie pour produire les choses utiles à sa vie. Letravail peut être considéré comme un défi. En effet l’homme peut bâtir un projet dans lequel il ne se contente pas d’accomplir passivement les opérations, il modifie en fonction de ses exigences. Il développe ainsi ses facultés son ingéniosité et ses aptitudes intellectuelles.

Enfin je vais vous parler de la dimension sociale du travail. En effet le travail est un moyen d’insertion sociale, ilest l’inscription d’un individu dans une société et évite l’exclusion sociale. Grâce au travail, on aura de multiples occasions de rencontrer des personnes aux yeux duquel on aura le sentiment d’exister. Quel que soit la nature de notre travail (intellectuel, manuel ou technique) l’individu apporte sa contribution à l’économie comme à la culture d’une société. C’est ainsi qu’il établi des rapportsrelationnels. Le travail rend les hommes interdépendants et solidaires. Les individus exercent des métiers très divers ont besoin les uns les autres pour satisfaire leurs multiples besoins.

Après vous avoir exposer ce qui est à privilégié au travail, je vais ensuite traiter de ce qui est à dénoncer dans le travail.

Le travail est malheureusement une contrainte vitale. L’homme se soumet autravail parce qu’il ne peut pas faire autrement pour survivre, mais ce qu’il fait ne l’intéresse pas. Il n’a aucun plaisir dans les tâches qu’il exécute. Le temps de travail est ainsi vécu comme une punition. D’où la répétition de cette phrase chez certains : « vivement les vacances, ou vivement la retraite ! » Puisque la consommation nous oblige à travailler, c’est un travail contraint. Ce...
tracking img