Quelles motivations pour le sommet de coppenhague?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1315 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels motivations pour le sommet de Copenhague?

1)Des enjeux environnementaux:
Une augmentation des températures de la surface de la Terre, de la troposphère et des océans à l'échelle planétaire sur une période continue est unanimement constatée par les scientifiques.
L'évaluation de toutes les informations relatives au changement climatique est effectuée par le Groupement d'expertsIntergouvernemental sur l'Évolution du Climat (GIEC).
Selon leur dernier rapport de 2007, auquel ont participé plus de 2 500 scientifiques de 130 pays, affirme que le réchauffement climatique depuis 1950 est très probablement d'origine humaine. Ces conclusions ont été approuvées par plus de 40 sociétés scientifiques et académies des sciences, y compris l'ensemble des académies nationales des sciences desgrands pays industrialisés.
De 1996 à 2008, 11 années sur 12 sont les plus chaudes enregistrées depuis 1850.Dans l’hémisphère nord, les années 1990 ont été la décennie la plus chaude de tout le millénaire (1998 fut l'année la plus chaude).
Selon le GIEC, la température de la terre augmentera de 1,8°C(prévision en cas de réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre des activitéshumaines) à 4°C (sans mesures de réduction) d'ici 2100.
L'augmentation des températures ne se fait pas de façon uniforme sur la planète : au Pôle Nord, les températures moyennes des dix dernières années ont augmenté 2 fois plus vite qu’au niveau mondial. Les températures à la surface du permafrost (surface gelée en permanence) se sont élevées de 3°C ces 20 dernières années.
La température moyennedes océans s'est accrue jusqu'à une profondeur de 3000 mètres, les océans ayant absorbé plus de 80 % de la chaleur ajoutée au système climatique. La fonte des glaciers et la dilatation de l'eau sous l'effet de la chaleur provoquent l'augmentation du niveau de la mer : l'estimation de la hausse d'ici 2100 varie entre 0,18 m et 0,59 mètres par rapport à la fin du siècle dernier.
Les conséquences duréchauffement climatique sur l'homme et l'environnement sont très préoccupantes.
Le GIEC prévoit des conséquences négatives majeures pour l'humanité au XXIe siècle:
une baisse des rendements agricoles potentiels dans la plupart des zones tropicales et subtropicales
une diminution des ressources en eau dans la plupart des régions sèches tropicales et subtropicales
une diminution du débit dessources d'eau issues de la fonte des glaces et des neiges, suite à la disparition de ces glaces et de ces neiges
une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes comme les pluies torrentielles, les tempêtes et les sécheresses, ainsi qu'une augmentation de l'impact de ces phénomènes sur l'agriculture
une augmentation des feux de forêt durant des étés plus chauds
l'extension des zonesinfestées par des maladies comme le choléra ou le paludisme
des risques d'inondation accrus, à la fois à cause de l'élévation du niveau de la mer et de modifications du climat
une plus forte consommation d’énergie à des fins de climatisation
une baisse des rendements agricoles potentiels aux latitudes moyennes et élevées (dans l'hypothèse d'un réchauffement fort).
2)Motivations économiques:D’autres intérêts bien moins enviables ont entraîné des pays à entrer dans les négociations, des pays du Nord comme du Sud ont participé à la conférence dans le seul but (par leur alliance ou leur puissance) d’enrayer le déroulement des débats et ainsi empêcher la signature d’accords économiquement et financièrement trop contraignants. Les pays développés, grands émetteurs de gaz à effet de serre avaientintérêts à éviter un accord qui aurait freiné leur développement économique.
Le Canada fait partie de ces états du Nord qui ne souhaitait pas faire de gros efforts sur le plan environnemental afin de ne pas affecter fortement l’économie nationale. Le Canada est pourtant leur des pays les plus pollueurs de la planète à cause de l’importante déforestation de la forêt amérindienne qui sévit dans...
tracking img