Quelles sont les principales mutations sociales des pdem dès 1945 ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le lendemain de la seconde guerre a vu un prodigieux essor, une évolution radicale de l'activité économique, notamment dans les pays développés d'économie de marché, ou PDEM. On estime que, durant la période située entre 1945 et 1973, dénommée "Trente Glorieuses" par l'économiste Jean Fourastié, la richesse mondiale triple. C'est du jamais vu dans l'histoire mondiale. Les performanceséconomiques se sont accrues; en moins d un siècle, le niveau et les conditions de vie ont profondément changées. Des techniques qui il y a 60 ans appartenaient encore au domaine de l utopie, sont désormais devenues une réalité quotidienne. Tout ce contexte économique d’après guerre engendre, du point de vue social, nombre d'évolutions, transformations, voire révolutions. En effet, la période qui débute en1945 est caractérisée par une croissance démographique très rapide et une évolution importante des structures sociales. On observe parallèlement des changements dans les conditions, les styles et les modes de vie. Ces mutations démographiques étroitement liées aux évolutions économiques, influencent la vie privée des individus en agissant sur les structures politiques, économiques et sociales.Cependant, Si les 30 glorieuses ont globalement apporté la prospérité, une part non négligeable de la population des PDEM continue de vivre dans la pauvreté. Loin de diminuer, les écarts de niveau de vie se sont creusés. Une nouvelle société ayant pour mot d'ordre "consommation", s’esquisse dès 1945. Mais quels furent les principaux changements sociaux dans les PDEM, de l'après guerre à nos jours ?Tout d'abord, c'est le changement de la structure de la population que nous allons étudier, pour ensuite se concentrer sur les nouveaux modes de vie des populations des PDEM, pour enfin constater que ces sociétés sont en fait très inégalitaires.

Dès 1945, la structure de la population des PDEM s'est mise à changer. Des évolutions démographiques sans précédent, une évolution des populationsactives, et une amélioration du niveau de vie ont opéré dans ces pays, préparant le terrain à un tout nouveau genre de société.
De manière générale, de 1950 à 1999, la population mondiale passe de 2.5 à 6 milliards d'habitants, il s’agit d'une véritable explosion démographique. Dès 1945, et jusqu'à 1970/1972 (milieu des année 60 aux Etats Unis) a lieu ce que l'on appelle le "baby-boom". Après laseconde guerre mondiale, le taux de natalité a augmenté de manière spectaculaire. Il faut donc offrir à ces nombreux enfants des biens de consommation individuels (logements, alimentation, loisirs, etc.), ainsi que des équipements collectifs tels des crèches ou des écoles. De plus, le baby-boom implique un rajeunissement des populations des PDEM, ce qui bouleverse les mentalités, en effet désormais lespopulations des PDEM auront goût à la nouveauté et à la consommation. Ce baby-boom peut être expliqué par le fait que les ménages souhaitaient se "rattraper" par rapport à la période de guerre, ou les conditions n'étaient pas favorables à la venue d'un enfant. De plus la prospérité nouvelle des Trente Glorieuses, les multiples aides de l'état providence (allocations diverses, sécurité sociale...)leur permet de faire à nouveau des enfants. On constate la même envolée de la natalité dans les pays qui n’ont pas mené de politique nataliste poussée, tel le Royaume Uni. En terme d'exemple, en France, les femmes faisaient en moyenne 2.42 enfants en 1960, le taux de natalité dépassait les 18%o. Cette forte fécondité est freinée de manière spectaculaire dès les années 1970, la natalité sestabilisant autour de 14%o depuis 1975. On constate ce retournement de situation dans tous les PDEM. On peut l'associer à la crise de 1974 pendant laquelle il était difficile d'assurer convenablement l'avenir de ses enfants. D'autres facteurs peuvent expliquer la faible natalité, comme la maîtrise nouvelle de la fécondité par la contraception par exemple, l'influence moins importante des doctrines...
tracking img