Quelles sont les trois familles de risques majeurs auquelles sont exposées les banques?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1410 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET N 18: Quelles sont les trois familles de risques majeurs auquelles sont exposées les banques?
Toutes les entreprises sont exposées à des risques de part leur activité dont la typologie diffère en fonction du secteur d’activité. On entend par risque l’eventualité de survenance d’un évènement pouvant engendrer des effets négatifs au sein de l’entreprise.
Les banques sont concernées carleurs activités sont indissociables de la prise de risques. La typologie des risques bancaires ne cesse de s’élargir avec les innovations technologiques, financières, l’accélération du rythme des opérations, de la globalisation des échanges et de la réglementation.
Il y a une vingtaine d’année encore, on évoquait une liste restreinte de 4 risques majeurs (contrepartie, taux, liquidité et marché).Depuis, sous l’impulsion préventive du comité de Bâle, d’une part, et le vécu de dysfonctionnements au niveau international, d’autre part, la définition des risques s’est précisée.
Leur nombre s’est développé au point qu’il est indispensable de les classer par sous-groupes pour en faire une approche cohérente.

De manière à identifier les risques majeurs auxquels sont exposés les banques, nousanalyserons dans un premier temps les risques spécifiques à l’entreprise banque, puis les autres types de risques auxquels une banque peut être confrontés (risques opérationnels et risques de gouvernance).

1/LES RISQUES SPECIFIQUES AU MONDE BANCAIRE

A/Les risques internes avec la clientèle

• Le risque de liquidité : Il s’alimente à une configuration du bilan selon laquelle, à un momentdonné, la banque ne présenterait pas un volume d’actifs mobilisables suffisant pour faire face à une demande de remboursement des ressources (retraits espèces, solde de compensation…). Cela suppose que le rating (note de risque) de la banque n’est pas assez bon pour emprunter en blanc sur le marché interbancaire. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui de la Grèce et de l’Irlande. On se retrouvera doncdans une situation de décalage entre les sommes prêtées et les sommes disponibles (dépôts) où ces dernières seraient insuffisantes. Le risque de liquidité s’évalue par le ratio de liquidité (actif CT /passif CT>1). Ce ratio sert de support aux agences de notation pour fixer, maintenir ou dégrader la note d’une banque et qui permet à cette dernière de se refinancer plus ou moins aisément. Ce risquel’illiquidité a obligé les Banques Centrales à intervenir sur le marché de refinancement des banques pour leur permettre de poursuivre leurs activités et de soutenir l’économie pendant la crise de 2007.

• Le risque de contrepartie : Il provient de la défaillance d’une contrepartie, incapable de faire face à ses engagements de débiteur. Comme par exemple lors de la mise en place d’un crédit, sicelui-ci ne peut plus honorer ses engagements, la banque s’expose à ce risque de contrepartie pouvant entraîner une perte de la somme due.
Ce qui explique que dans le but de minimiser ce risque, la banque se soit doter d’outils de cotation ou de scoring permettant de mettre en œuvre des Systèmes Interactifs d’Aide à la Décision et de définir des fourchettes tarifaires plus cohérentes avec lerisque réel. (Ex : Créanciers de Lehman Brothers)

B/Les risques liés à des événements externes

Le risque de marché : Il provient de l’évolution défavorable d’un prix d’actif sur le marché pouvant résulter d’un risque de taux d’intérêt (lorsque le taux d’intérêt augmente, les prix des obligations détenus baissent, et les nouvelles obligations émises alors sur le marché procureraient un intérêtsupérieur) mais aussi d’un risque de variation de prix des titres de propriété (portefeuille d’actions, on peut imaginer les risques encourus pour une banque ayant accordé un crédit à son client en prenant comme garantie son portefeuille titre qui se serait fortement dévalorisé contextes actuel).

Le risque de change provenant de la variation du cours de change d’un actif financier par rapport à...
tracking img