Quelques aspects de la merencolie de charles d’ orleans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ihcleníc Revista Complutense de Estudios Franceses 2000 15 67 177

ISSN: 1139-9368

Quelques aspects de la Merencolie de Charles d’ Orleans
PILAR ANDRADE BouÉ

UCM

Depuis plusieurs années, les historiens et critiques de la littérature orn commencé it lever les voiles d’une époque un peu fantomatique ou méconnue de notre histoire, la fin du moyen áge. Les XIVe et XVe siécles se sontdégagés ainsi peu it peu de la malédiction que leur auraient imprimés les sceaux de la peste noire et de tipo que de transition, et un nouveau continent littéraire est apparu, riche de la fecondité de trois siécles de culture, mais aussi raviné par les signes avant-coureurs d’une vision du monde et d’une sensibilité en crise. Car ces síecles éprouvent, en effet, la premiére grande crise de laconscience modeme, qui est la crise de la conscience médiévale. On sait que les valeurs, les idées et les réalités sur lesquelles une civilisation reposait jusque lors changent et basculent, for9ant it un moulage nouveau de la perception du monde et de 1’homme; ceci produit un sentiment d’abandon et méme d’angoisse, ainsi que, parallélement, un certain optimisme quant aux possibilités de renouvellement,surtout au XVe siécle. En fait, on a pu également dépister cetie double face de fin d’une époque et débul d’une autre lors de la deuxiéme crise du monde occidental, dans les derniéres décennies du XVIII siécle. Les romantiques fran9ais l’avaient bien ressenti, tel Chateaubriand lan9ant la célébre allégorie des deux statues dans son René, ou Musset dressant une belle image en trois temps: le passé,s’agitant encore sur ses mines, l’avenir, I’aurore d’un immense horizon, et le présent, une mer houleuse oit l’on ne sait si Ion marche sur une semence ou sur un débris’. Cette bipolarité n’est sans doute pas le seul point commun de deux ¿poques que trois autres siécles écartent. II existe surtout un état d’áme particulier partagé par toutes ces décades difficiles: c’est l’expérience de la mélancolieou du spleen, ce qu’on aujourd’hui on désigne avec le terme générique de dépression. Mais si le spieen du XIXe a ¿té l’objet de nombreuses recherches, celui de la
¡

La confrssion don cnfantdu site/e, premiére partie, premier chapitre.

167

Pilar Andrade Boué

Quelques aspecis de fa Merencolie de Charles d’Orleans

fin du moyen áge mérite A son tour plus d’attention que celle qu’onlui a accordée jusqu’á présent, car c’est alors qu’il évohie pour devenir l’embryon premier du sens tragique de la consejence moderne. [1aura fallu néanmoins un Long múrissement pour aboutir á ce résultat, et surtout aux derniéres étapes du procés. L’état mélancolique avait déjá été analysé surtout par les médécins de l’antiquité grecque et romaine, qui le eonsidéraient comme une maladie comportantla tristesse et inaction du sujet, et dont les causes seraient physiques et internes (la production par le corps d’humeurs nuisibles A l’organisme). Au moyen áge fleurissant, l’étude de la mélancolie prend une double orientation: tandis que les auteurs arabes continuent la tradition classique, les traités des moralistes vont l’inclure parrni les péchés capitaux, A cóté de la paresse et mémeparfois déplayant celle-ci. Enfin, dés le XIVe siécle la mélancolie prend un rOle prédominant dans les oeuvres tant morales que littéraires, et sa conception ehange sensiblement par rapport á celle qu’elle avait, A la faveur du développement de l’analyse psyehologique 2, Car on pourrait dire que le long de ce siécle l’homme médiéval, A qui la philosophie avait déjá appris sa constitution ontologique,et que la morale chrétienne avait dégrossi en le faisant réfléchir sur ses passions (dans le sens large du terme), commence á se découvrir un mol profond. II le fait certainement guidé par les manuels de confession de l’époque, les livrcs mystiques ou méme les traités de logique, mais sa curiosité va dépasser ces premiéres aides. De cette fagon, l’oeil qui entreprend de regarder tous les...
tracking img