Quelques reflexions sur la democratie en afrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1194 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelques réflexions sur la démocratie en Afrique francophone
Depuis la conférence de la Baule on parle beaucoup de démocratie en Afrique francophone. Elle a trouvé çà et là parmi les dirigeants africains des adeptes mais aussi çà et là, des gens farouches à cette idée. Comme assez d'années se sont écoulées depuis lors, la question serait de savoir donc si entre les antagonistes et lesprotagonistes africains d'antan, il y aurait eu divergence de point de vue et puis qu'est ce que c'est la démocratie en Afrique francophone?
A la vue des expériences faites ces dernières années, on a l'impression que la France semble seul avoir le droit de définition. Les Africains se sont donc dans le temps cassé la tête pour rien. Cette notion est-elle simplement la raison du plus fort? Examinons troisexemples:
Laurent-Désiré Kabila dans une opération militaire s'empare du pouvoir en RDC qui ne coûte presque pas de vies humaines; le génocide rwandais étant une toute autre histoire. Il décrète cependant le surlendemain à Kinshasa que désormais dans la république l'usage de la langue française et de la langue anglaise sera égalitaire et qu'en plus la R.d.C ne sera plus membre de la Francophonie.En France on le traite tout de suite de traître. Au sommet France-Afrique du Carrousel du Louvre, il sera ainsi reçu très froidement par le démocrate Jacques Chirac qui refuse même de lui serrer la main en présence des photographes parce que dira t-on... Ce président n'est pas un démocrate.
Au même sommet France-Afrique du Carrousel du Louvre est invité également Denis Sassou Nguesso qui luiaussi quelques mois plus tard, a également fait un coup d'état militaire. Au cours de cette opération plus de 15.000 personnes soit 0,6 % de la population vont trouver la mort. A l'échelle française c'est comme si un président venait à la tête de la France à la suite d'une opération militaire qui aura coûté la vie à plus de 330.000 Français !!!. Ce nouveau président du Congo-Brazzaville décrète aulendemain de sa prise de pouvoir que la France aura désormais le droit illimité d'exploitation des puits pétroliers de sa république. En France on le traite tout de suite de grand ami. Au sommet France-Afrique du Carrousel du Louvre, il sera ainsi reçu très chaudement par le démocrate Jacques Chirac qui s'empresse de lui serrer la main en présence des photographes parce que dira t-on... Ce présidentest un grand démocrate.
Quelques mois encore se passeront pour qu'en Côte d'ivoire on procède à une réforme de la constitution. Dans cette constitution qui a sûrement dans son préambule l'égalité de tous les Ivoiriens indépendamment de leur race, sexe ou religion, le président Henri Konan Bédié dans les articles relatifs aux élections présidentielles admet un article qui demande d'habiter sansinterruption 10 ans dans la république pour avoir le droit d'être candidat à des telles élections. Ce président ne remarque même pas qu'il est en contradiction avec le préambule de sa constitution puisque cela veut dire que l'Ivoirien perd ses droits civiques à partir du moment où il séjourne un peu plus d'un an à l'étranger. Cet Ivoirien de l'étranger n'est donc plus égal aux autres Ivoirien restésau pays bien qu'ayant un casier judiciaire sans taches. En France on continue à considérer ce président pour un grand ami. Au sommet France-Afrique du Carrousel du Louvre, il sera ainsi reçu très chaudement par le démocrate Jacques Chirac qui s'empresse de lui serrer la main en présence des photographes parce que dira t-on... Ce président est un très grand démocrate.
Ces trois exemples montrentla perversion que doit avoir subit la notion de démocratie dans les rapports de la France avec l'Afrique la réduisant apparemment à pure opportunisme... Ou bien que peut-être, qu'il ne peut pas y avoir la même notion de démocratie pour les blancs comme pour les noirs ou comme pour les jaunes; ce qui ferait de cette notion une question de race. En Afrique francophone il faudrait alors se méfier...
tracking img