Question 32 et 36

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1465 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTION 32 - L’AUTOFINANCEMENT EST IL TOUJOURS AVANTAGEUX POUR UNE ENTREPRISE ?
Idée clef : L’autofinancement est un mode de financement interne à l’entreprise : ce sont les ressources financières obtenues au sein même de l’entreprise grâce à son activité et sa rentabilité qui permettent ce financement. Il se mesure à travers les dotations aux amortissements (renouvellement des équipements),les provisions et les bénéfices non distribués, autrement dit mis en réserve.
INTRODUCTION
Créer de la richesse !Telle est la 1 ere mission d’une entreprise. Pour cela elle doit se développer en respectant plusieurs équilibres financiers. Contrairement aux idées reçues, l’autofinancement ne désigne pas simplement le fait de financer un nouvel investissement par ses propres moyens, mais surtoutle fait de garder une partie de son résultat (sa CAF en fait) dans l’entreprise afin de répondre à certains objectifs de renouvellement de l’outil de production, ou de croissance (interne ou externe). Cependant, il n’existe pas de « solution miracle », le financement externe et l’autofinancement ayant chacun leurs avantages te leurs inconvénients.
I - AVANTAGES
A QUALITATIFS
* Indépendancefinancière
*Taux d’indépendance financière : endettement net / FP (40 %)
* Plus de réactivité car pas besoin de convaincre les partenaires financiers : délais optimisés, choix autonomes
*Sérénité en période de crise

* Structure financière plus saine (haut de bilan)
* Notion de partage de risques : la banque n’est pas seule à assumer le risque
B QUANTITATIFS
* Pas d’intérêtsd’emprunt : meilleure rentabilité de l’investissement (effet de levier)
* Pas de charge de remboursement : pas de crise de liquidités en période de crise
L’autofinancement est donc un outil très utile au service des objectifs de l’entreprise (maintien, croissance internet et croissance externe). Mais il présente également certaines limites.
II - LIMITES
A LA RENTABILITE DES CAPITAUX INVESTIS(ROCE)
* L’autofinancement est intéressant si la rentabilité de l’investissement est corrélée au risque
* On pourrait croire que le cout de l’autofinancement est égal à 0, donc l’investissement est souvent réalisé sans calcul de rentabilité préalable
* Manque d’objectivité : Pas d’avis extérieur sur l’utilisation des fonds
B LA RENTABILITE DES FONDS PROPRES (ROE)
*Autofinancement= CAF – Dividendes, donc dividendes = CAF – Autofinancement
* L’autofinancement pèse donc sur le ROE (donc tensions avec les actionnaires)
* L’autofinancement pèse aussi sur l’intéressement donc tension sociale
* Pas d’effet de levier sans emprunt (grâce à la déductibilité des intérêts)
CONCLUSION

S’endetter pour s’enrichir… cela reste toujours d’actualité ! Effectivement,l’autofinancement est un outil primordial d’une gestion saine… mais il n’est pas toujours avantageux pour l’entreprise. Il bénéficie certes d’une excellente image : il réduit le risque du créancier, se traduit par des plus values et non des dividendes souvent plus lourdement imposés par les actionnaires. Il constitue pour les gestionnaires une ressource mobilisable sans avoir à solliciter de tiers,ressource qui diminue le risque de l’entreprise.

QUESTION 36 – APRES AVOIR DEFINI LA VALEUR AJOUTEE, EXPLIQUEZ SA REPARTITION DANS L’ENTREPRISE

Mot clé : la VA est un indicateur du poids économique de l’entreprise permettant de mesurer le surplus de richesse créée du fait de son activité habituelle.
Valeur de la production – coût des consos intermédiaires= ensemble des rémunérations allouéesaux facteurs de production
INTRODUCTION
L’entreripse occupe une palce déterminante dans notre société eu égards à l’ensemble de ses parties prenantes que sont ses salariés, actionnairesn drigeants et Etat. Son objectif est d’assurer une valeur pérenne qui lui permette de dégager un revenu le plus élevé possible, revenu connu sous l’appellation de « valeur ajoutée »Apres en avoir abordé les...
tracking img