Question de synthese fordisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1568 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ACADEMIE DE GRENOBLE Baccalauréat - Session de juin 2009

Epreuve orale de Sciences économiques et Sociales.
Enseignement obligatoire
La calculatrice n'est pas autorisée
Sujet n°...

THEME DU PROGRAMME : Croissance, développement et changement social

Temps de préparation : 30 minutes
Durée de l'interrogation : 20 minutes.

SUJET : Après avoir montré que la croissance favorise ledéveloppement, vous montrerez qu'elle induit aussi du changement social (12 points)
Questions préalables : (8 points)
1) Distinguer croissance économique et développement.
2) A l'aide d'un calcul simple, décrivez l'évolution du PNB/habitant des pays développés de 1900 à 1990 (Document 2)
3) Expliquez la phrase soulignée (Document 2)

Document 1 : Évolution du PNB dans les pays développés eten développement (en prix et dollars constants des USA constants 1960)
| Par habitants (en dollars) |
| Pays en développement | Pays développés |
1900 | 175 | 540 |
1928 | 194 | 782 |
1950 | 214 | 1180 |
1970 | 340 | 2540 |
1990 | 430 | 3490 |
D'après Paul BAIROCH, Mythes et paradoxes de l'histoireéconomique, La découverte, 1999

Document 2 : Industrialisation et changement social
L'industrialisation s'accompagne nécessairement de l'urbanisation, c'est-à-dire qu'elle entraîne une migration de main d'oeuvre vers les villes. Le développement économique et l'urbanisation tendent à désorganiser la famille étendue au profit de la famille nucléaire.
L'industrie et la ville offrent à la femmela possibilité de trouver un emploi hors du foyer. Le milieu urbain et les nouvelles structures du travail dans la société industrielle favorisent l'apparition de nouveaux clivages au sein de la population. Le milieu industriel engendre des distinctions entre cols blancs et cols bleus qui se raffinent à mesure que les travailleurs se spécialisent. De nouvelles élites apparaissent à la faveur deschangements de structures, identifiées à la vie urbaine, aux valeurs de la société technologique.
L'industrialisation et les transformations sociales qui l'accompagnent peuvent se réaliser sans qu'intervienne une nouvelle vision du monde, que s'opèrent de profonds changements d'esprit et de mentalité.
D'après Guy ROCHER, Introduction à la sociologie générale, tome 3, Le changement social, LeSeuil, 1968
CORRIGÉ

Questions préalables :

1) Distinguer croissance économique et développement.
Remarque : comme très souvent à l'oral, cette première question est une question de définition
La croissance économique est l'augmentation soutenue et durable de la production globale d'un pays, elle se mesure par l'évolution du PIB réel (à prix constant) d'un pays. C'est un phénomène purementquantitatif qui laisse de côté par exemple les conditions de vie des individus.
Face à cela le concept de développement intègre un aspect qualitatif : c'est l'ensemble des changements économiques, sociaux et politiques qui permettent de satisfaire les besoins jugés essentiels dans une société donnée.

2) A l'aide d'un calcul simple, décrivez l'évolution du PNB/habitant des pays développés de1900 à 1990 (Document 2)
Remarque : comme on est en présence de PNB, il serait tentant de calculer un taux de croissance. Néanmoins, le fait que l'on demande un "calcul simple" fait plutôt penser que c'est un coefficient multiplicateur qui est attendu.
On peut voir que le produit national brut par habitant (qui mesure l'ensemble des valeurs ajoutées réalisées par les unités institutionnelles d'unpays, qu'elles y résident ou non) de l'ensemble des pays développés a été multiplié environ par 6,5 entre 1900 et 1990. Sur cette période, la croissance du PNB est à peu près constante (une multiplication par environ 1,4 -soit un taux de croissance de 40 %) sur chaque sous-période de 20 ans hormis entre 1950 et 1970 (période dite des "Trente Glorieuses) où le PNB par habitant est multiplié...
tracking img