Question du corpus du sujet de bac etranger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte
Première partie :
1/ Le corpus que nous étudions est composé de trois textes et un document qui représente deux couvertures du roman de Simenon, les trois premiers textes sont des extraits de roman policier. Le premier est écrit par Honoré de Balzac il est intitulé « une ténébreuse affaire » le second « les fantômes du chapelier » il fut publié par George Simenon, etle dernier il fut écrit par pierre Morgan « le commissaire dans la truffière ». Les trois textes ainsi que les représentations des couvertures du livre de Simenon sont tous des éléments d’ouverture de roman, ce sont des extraits du premier chapitre (c’est le début du roman).
Tout d’abord, chacun de ces textes ainsi que les couvertures du roman de Simenon ont une thématique commune : ilsreprésentent tous des extraits de roman policier, en premier on constate que dans une ténébreuse affaire Balzac nous raconte les chagrins de la police, en second Simenon lui choisis de nous raconter l’assassinat de cinq vieilles femmes, ensuite P Morgan nous récite les aventures du commissaire dans la truffière ; et en dernier on a deux représentations différentes du roman les fantômes du chapelier. Et de cela on peut constater que les trois textes sont narratifs et descriptifs. Tel on le voit avec le texte de Balzac qui nous décrit l’automne de l’année 1803, et Simenon : les faits de son village, et enfin en dernier P Morgan lui nous parle de son cochon et ses aventures avec. Les deux représentations de couverture du roman de Simenon sont aussi révélatrice que différente ellesreprésentent la peur, l’horreur. On retrouve la présence d’une grande obscurité dans le corpus, qui apparait grâce aux expressions utilisés, chez Balzac « un chagrin noir et armer », et « très noir », « il faisait très noir » … chez Simenon, ce qui fait allusion la mort à la peur à la tristesse au désespoir, des éléments qui apparaissent très bien sur les reproductions des deux couvertures du roman deSimenon.
On remarque aussi dans les premiers textes contrairement aux troisième, Balzac et Simenon utilisent beaucoup de spatio-temporel pour nous situer par à port à l’action, « l’automne de l’année 1803 » L1, « en 1812 » L2, « le 15 novembre de cette année » … dans le texte de Balzac, « 3 décembre », «  13 novembre »,…nous dit Simenon ; dans les deux premiers textes il y a une progressiondes faits Balzac et Simenon commencent par nous décrire les lieux , le temps , la période et ensuite il nous racontent et décrivent les actions.
Enfin de compte on peut dire que dans ce corpus on a à faire a trois extraits de roman policier et deux représentations de couvertures du roman de Simenon, qui sont narratifs ,descriptifs, ce sont des ouvertures de roman qui représente une grandeobscurité . Dans le fait raconté.
.
2/ Le texte trois se distingue des deux autre car on est plus dans une atmosphère sombre « noire », mais dans une atmosphère plus joyeuse ou il y a plus de l’action « unpaysan heureux »L2 « il s’agenouilla contre elle »L2. On aperçoit aussi que la tonalité n’est pas le même que dans les deux autres textes. On passe de tonalité descriptif, narratif de genre romanesque a une tonalité comique ironique ou la narration et peut remarquable. Ainsi on peut dire que le texte et plus facile et à lire et à comprendre. Et en conclure que cette tonalité sert à allégerl’atmosphère du texte pour la rendre moins noir et sombre

Commentaire de texte :
George Simenon écrivain et romancier belge du 20 siècle né à Liège en 1903 et mort à Lausanne en 1989. Il connut un grand succès pour ces romans policier. Et publie en 1948 les fantômes du chapelier. Le texte sur le quelle nous travaillons au commentaire en est un extrait, nous verrons donc dans ce texte qui est un...
tracking img