Question incipit roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (608 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels points communs et quelles differences ces incipits presentment-ils?

Les six extraits proposés dans ce corpus représentent tous les incipits de romans, tous célèbres. Un incipit aclassiquement pour rôle d’informer et d’intéresser le lecteur sur ce que contient le livre qu’il ouvre, afin qu’il continue sa lecture. Il doit donc en théorie établir le cadre spatio-temporel de l’œuvre ainsique donner des informations sur se ou ses personnages principaux. Cependant ces règles ‘classiques’ ne sont pas toujours respectées et les incipits varient grandement selon les auteurs, ce qui faitleur richesse. Parmi les textes étudiés, aucun ne respectent ces règles entièrement, chaque auteur se les appropriant pour rendre son texte intéressant, original et écrit de la façon dont il l’entend.Nous pouvons tout de même retrouver des caractéristiques communes à ces différents extraits. Tout d’abord, nous ne retrouvons aucune indication temporel dans ces extraits, sauf le ’28 juin’ deMaupassant, qui indique un jour d’été, mais rien d’extrêmement précis sur la date. Il y a différentes focalisations à travers ces textes, Maupassant et Zola représentent une focalisation omnisciente, ‘ilréfléchit que les repas de du matin étant de vingt-deux sous’, Vian rappelle une focalisation externe, ne décrivant pas les pensées de Colin, personnage principal de L’écume des jours. Enfin Duras et Calvinonous montrent une focalisation interne avec l’emploi du ‘je’, même si Calvino ne donne pas d’informations concernant ses pensées, alors que le point de vue de Diderot n’est pas clairement défini.Les incipits de Vian, Maupassant, Zola et Calvino respectent tous les quatre le fait de décrire grandement l’espace dans lequel le roman s’établit, avec beaucoup de détails ; ‘Dans la plaine rase,sous la nuit sans étoiles, d’une obscurité et d’une épaisseur d’encre’. Au contraire ceux de Diderot et de Duras ne nous donne aucune description, mais plutôt des apostrophes, ‘comment ne pas...
tracking img