Question palestinienne 1848-1956

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2534 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La question de Palestine 1850’ 1948

Expression utilisée par H.Laurens pour son ouvrage majeur sur ce minuscule territoire grand comme quatre, cinq départements français sur lequel se cristallisent des enjeux politiques, stratégiques, symboliques et religieux. En effet, ce territoire qui s’étend de la Galilée (au nord) au désert du Neguev (Sud) et de la Méditerranée (Ouest) au Jourdain (Est)est devenu un des enjeux principaux de la période 1850 1948. Dès début du XIXème, (Bonaparte), « invention » de la terre sainte. Palestine comme terre sacrée dont témoignent les lieux saints des trois monothéismes : Mur des Lamentations (juifs), mosquée du Dôme et mosquée Al-Aqsa (musulmans), Saint Sépulcre (avec tombeau du Christ) pour les trois chrétientés. En plus (remarque de M.Masanet) : legrand Bab de la religion bahi est mort à Haïfa. En 1850, la Palestine, habitée par des populations arabes à majorité musulmane (85%) et une forte minorité chrétienne (15%), fait partie d’un Empire Ottoman qui entre en déliquescence ce qui suscite appétit des puissances : la question de Palestine est un enjeu international. 1948, la création de l’Etat d’Israël marque le triomphe d’un nationalisme àforte composante religieuse, nationalisme encore inexistant en 1850… De 1850 à 1948 : toutes les tensions méditerranéennes en Palestine : vautours autour de l’Empire Ottoman, les mandats, les nationalismes, le symbolique, le religieux…
Pourquoi la Palestine devient en 1948 le théâtre de l’affrontement de deux nationalismes qui n’existaient pas 100 ans auparavant ?
I 1850/1897 : Question dePalestine cœur de la question d’Orient et naissance du sionisme
II 1897/1920’ : essor des nationalismes et prise de pouvoir par les brit
III 1917/1948 : De Balfour à Israël : heurts et malheurs des nationalismes et départ anglais.

I 1850 1897

1) Palestine : importance politique et religieuse

Politique :
G-B : route des Indes
France : S’affirmer dans la région après échec dans crised’Orient lorsque Paris soutenait M-Ali. Revanche à prendre peut passer par Palestine.
« Egypte » : Ibrahim a conquis la Palestine dans les années 1830’. Voie vers Constantinople qu’est la Palestine pour M-Ali le bâtisseur d’Empire.
D’où importance pour le sultan de contrôler la Palestine : verrou méridional qu’il lui faut protéger.
Mais aussi importance religieuse
Les chrétientés : desmissionnaires protestants soutenus par G-B et USA (doctrine eschatologique avec croyance en une fin du monde à venir : « Jérusalem Céleste » de l’Apocalypse) ; des catholiques : France se veut protectrice des catho du Levant ; les orthodoxes poussés par la Russie veulent influence plus importante sur le Saint Sépulcre.
Se souvenir que Jésus est né à Béthléem en Palestine.
Les capitulations permettentprotections consulaires qui facilitent les pèlerinages en Terre Sainte à Béthléem, Nazareth…
Tensions autour du statut des lieux saints : notamment le Saint Sépulcre : au cœur de Jérusalem. Lieu symbolique : tombeau du Christ, Golgotha… Question de Palestine reflète tension de la chrétienté et instrumentalisation par les Etats de la question religieuse. En effet, Saint Sépulcre : divisé entredifférentes Eglises : les coptes ont un bout du toit, chapelle pour l’Eglise arménienne… Les orthodoxes veulent les clefs de l’Eglise. Les catholiques ne l’acceptent pas. En fait, la Russie veut l’influence en Palestine, la France ne l’accepte pas. Question avant tout politique. Devant insistance russe : réaction France/G.B/E.O : c’est la guerre de Crimée qui est fille de la question de Palestine.1853-1856 : défaite russe. Congrès de Paris en 1856 : soutien à l’E.O mais question de Palestine n’est pas réglée, au contraire, elle s’affirme au cœur des relations internationales. C’est une famille musulmane qui conserve les clefs du Saint Sépulcre. Tandis que Hatty Houmayoun de 1856 affirme l’égalise religieuse et permet aux communautés religieuses de se former en millet.

2) Naissance du...
tracking img