Questionnaire de lecture " et si c'était vrai" marc levy en classe de fle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Questionnaire :

Eté 1996
* Quel est le métier de Lauren et où le pratique-t-elle?
Elle est interne en médecine au Memorial Hospital de San Francisco.
* En fin de 1er chapitre que s’apprête-t-elle à faire ?
Elle se prépare pour partir en week-end prolongé chez des amis à Carmel.
* Pourquoi aime-t-elle particulièrement les premières heures de la journée ?
Tout est calme, il n’y apersonne dans les rues, pas de stress, le calme règne.
* Quel événement tragique est raconté aux pages 15, 16 ?
Il s’agit de la description de la dynamique de l’accident dont est victime Lauren.
* Pages 18 à 21 récit de l’intervention des deux urgentistes. Ils tentent à plusieurs reprises de réanimer Lauren, mais sans succès, ils déclarent l’heure du décès à 7h10. Que se passe-t-ild’extraordinaire dans la camionnette des policiers dans laquelle se trouve le corps de la jeune femme ?
Suite à un freinage brusque, le corps tombe de la civière et lorsque les 2 hommes s’en saisissent pour le remettre sur le brancard, ils se rendent compte que Lauren respire.
* Pages 24, 25, 26 il y a un autre coup de théâtre, lequel ?
Le chef de service, le Dr Fernstein explique au policier que lareprise de l’activité cardio-respiratoire n’est que provisoire, due à la forte dose injectée qui au moment de la chute a remis la circulation en route, cependant la mort cérébrale est avérée.
* Pourquoi Fernstein fait-il venir le médecin urgentiste dans son bureau ?
Pour lui reprocher son acharnement thérapeutique. En fait il n’a aucune explication logique sur le phénomène qui s’est produit,il a simplement inventé cette explication afin de ne pas nuire à la carrière de Stern.
* Pourquoi les deux médecins s’affrontent-ils ?
Fernstein attend l’arrêt cardio-respiratoire pour descendre le corps de Lauren à la morgue expliquant à Stern, qu’on ne peut maintenir en vie un légume, le coût d’une journée d’hospitalisation étant très élevé. L’interne, lui, est sans voix, il explique sonacharnement thérapeutique par le sentiment d’avoir perçu chez la jeune fille un incroyable désir de vivre.
* Pourquoi Fernstein déclare t-il en début de chapitre qu’il va faire une énorme connerie ?
Car, contrairement à ce qu’il venait de dire à Stern, et contre toute logique, il va tenter de pratiquer une intervention sur sa brillante étudiante. En cela, il sera tacitement approuvé par lereste de l’équipe chirurgicale. Il demande simplement à l’infirmière chargée du réveil, de débrancher l’assistance respiratoire à peine l’anesthésie aura cessé son effet.
Au réveil, l’électro-encéphalogramme est plat, mais Lauren respire sans assistance. Fernstein demande le transfert dans un autre service afin de ne pas être accusé d’acharnement thérapeutique et de dilapider l’argent public.Hiver 1996 :
* Un nouveau personnage entre en scène qui est-ce ?
Arthur qui vient d’emménager dans un nouvel appartement.
* Comment et où fait-il la rencontre de la jeune femme ?
Il entend une voix qui fredonne dans son placard de salle de bains, en ouvrant la porte, interloqué, il découvre cette femme.
* Pourquoi la jeune femme est-elle aussi surprise qu’Arthur ?
Parce que nonseulement Arthur peut la voir, l’entendre mais aussi la toucher ou être touché par elle.
* Quelle situation étrange découvre-t-on petit à petit ?
On comprend que la jeune femme est Lauren et qu’elle est dans le placard de son appartement que sa maman, devenue tuteur, a mis en location. Lauren fait donc la connaissance de son locataire.
* Qui est en réalité la jeune femme ?
Notre intuition seconfirme, il s’agit de Lauren, elle va raconter à Arthur qui la croit folle son incroyable histoire en lui précisant qu’il est à ce jour la seule personne à pouvoir la voir. Elle lui explique qu’avec la force de sa volonté elle a compris comment se déplacer, mais que personne ne peut la voir ou l’entendre. Elle lui explique la souffrance de se savoir transparente, ce qui l’a poussée à retourner...
tracking img