Questionnaire portant sur le livre 1 du contrat social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Préambule
1) Pourquoi Rousseau indique-t-il qu’il faut prendre les hommes tels qu’ils sont et les lois tel qu’elles peuvent être ?
Rousseau indique qu’il faut prendre les hommes tels qu’ils sont car leur nature humaine les rend inaliénables. Quant aux lois, elles seront toujours imparfaites, car elles sont une institution humaine. De plus, la justice doit en plus d’être équitable, se conjugueravec l’intérêt de chacun.
Chapitre 1
2) Que veut dire « l’homme est né libre, et pourtant il est dans les fers. » ?
Cet apparent paradoxe, que Rousseau a emprunté à Ronsard, signifie que l’homme a été créer libre par la nature. Il est donc dans l’ordre naturel des choses que l’homme puisse disposer de sa liberté. Pourtant, la liberté de l’homme est soumise, encadrée par un impératif pluspressant qui est celui de la communauté des hommes, le droit social, qui lui se base non pas sur des règles dictées par la nature mais sur des conventions.

3) Que vise le Contrat Social ?
Le contrat social vise à rendre légitime, c’est-à-dire conforme au droit, l’état civil. Rousseau ne présente pas une marche à suivre qui serait la seule possible, ce qui sous-entendrait la création d’une sorte demorale politique soumise au droit, mais il indique plutôt qu’il faut suivre en politique la volonté générale du peuple. Le but étant la création d’un pacte social unificateur.
Chapitre 2
4) Pourquoi la famille ne peut-elle être un modèle d’autorité politique ?
La famille ne peut être un modèle d’autorité politique car le lien qui unit les membres d’une même famille est l’amour. Or le chef n’aaucun amour pour les peuples qu’il dirige, ce qui le motive est le désir de commander. De plus la famille est fondée sur les liens du sang et non sur le lien social.

5) Pourquoi le chef ne peut-il être un modèle d’autorité politiquer ?
Le chef ne peut être un modèle d’autorité politique, car son pouvoir se base sur la force, que l’on ne peut considérer comme un droit, car le pouvoir basésur la force cesse dès qu’un être plus fort détrône le chef et s’empare du pouvoir. Le droit du plus fort n’est donc pas légitime mais abusif, et il aliène la liberté de l’homme.
6) Les monarques de droit divin peuvent-ils fonder une autorité politique ?
Selon Rousseau, les monarques de Droit Divin ne peuvent fonder une autorité politique car leur pouvoir ne vient pas des hommes mais de Dieu .Orpour Rousseau la base de l’autorité vient de l’homme et non de Dieu. Les monarques comme Adam et Noé étaient bien souverains du monde, mais étant seul, ils n’avaient rien à craindre des autres hommes. La monarchie de droit divin serai donc dépasser, anachronique.
Chapitre 3
7) Dégager le sens de la première phrase du chapitre.
Cette phrase signifie qu’aucune autorité durable ne peut être imposéepar la force. Il faut que le chef se rende légitime en instaurant un droit, qui oblige les hommes qu’ils dominent à lui obéir, non plus parce que la force les y contraint, mais pour suivre le pacte social.

8) Est-il justifier de parler du droit du plus fort ?
Il n’est pas justifier de parler de droit du plus fort, car ce droit n’existe que de fait, pas en droit. Céder à la force c’est agirpar nécessité. La force ne crée pas l’ordre ou la justice, mais plutôt le chaos. Elle n’a rien de morale, et finit toujours par se retourner contre celui qui s’en est servi pour obtenir le pouvoir.
Chapitre 4
9) Comment les hommes doivent ils obéir ?
Les hommes doivent obéir sans faire le sacrifice de leur liberté, ce qui aurait pour conséquence de les aliéner. L’obéissance qu’ils doivent à leurchef doit être encadrée par des conventions qui assurent la sauvegarde de leurs droits fondamentaux.

10) Pourquoi ne peut-il aliéner sa liberté par don ou par vente ?
L’homme ne peut aliéner sa liberté ni par don ou par vente. Il ne peut se rendre esclave d’un autre homme, car se faisant il perd ce qui fait de lui un homme, et devient une possession. Rousseau souligne qu’étant né libre, il...
tracking img