Questionnaire sciences sociales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1536 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La construction du questionnaire

1. Ce qu’il faut faire pour construire un questionnaire

• Les éléments indispensables aux questionnaires (hormis les questions en elle-même)

- L’échantillonnage

Une fois que le sujet est déterminé l’enquêteur se doit de construire un échantillon à interroger. L'échantillonnage est la sélection d'une partie dans un tout. Il existe plusieursméthodes pour réaliser un échantillonnage comme par exemple :

L’échantillon aléatoire

Pour construire un échantillon aléatoire simple. Exemple la population contient 2000 sujets, si je veux tirer un échantillon aléatoire dans cette population, chaque élément de la population doit avoir une chance sur 2000 d'être choisi. Ce type de tirage assure à lui seule la représentativité de l'échantillon sila taille de l'échantillon est assez grande.
C'est le plan échantillonnal qui pose le moins de problèmes en analyse statistique.

Échantillon par quota

Ces échantillons sont non aléatoires donc par conséquent non-probabilistes. Malheureusement les statistiques ne peuvent absolument pas garantir de résultats valables pour ce genre d'échantillon.
- Le journal de l’enquêteur

Le journal del’enquêteur permet à celui-ci de noter à l’intérieur tous les refus des personnes par rapport à l’enquête. Et il essaiera de comprendre ultérieurement la raison du refus des individus à participer à l’enquête (sujet inintéressant, problème avec le questionnaire ou autres)

- L’anonymat

L’anonymat permet à l’enquêté de répondre à des questions auxquels il n’aurait pas répondu si le questionnaireeut été nominatif, de plus, cela permet un espace démocratique en écartant toute tentative de pression néfaste.

• La typologie des questions

Avant tout il faut savoir qu’il faut numéroter les questions et les réponses travaille préalable qui facilitera les démarches lors de la dernière étape que nous verrons plus tard.

- Les questions fermées
Pour les questions fermées,l'individu choisit sa réponse (modalité de réponse) dans une liste préétablie. Par exemple, les réponses proposées à la question « Avez-vous été élevé religieusement ? » seraient : oui ; non. Les réponses peuvent aussi être des échelles d’attitudes ou de priorités
La question fermée peut être à choix unique ou choix multiple. Les questions fermées facilitent le traitement et le dépouillement des réponsesmais nécessitent une connaissance préalable permettant de proposer les réponses adéquates sous peine de retrouver un grand nombre de réponses sous le choix "autres", elles sont donc rigides

- Les questions ouvertes
Pour les questions ouvertes, l'individu répond comme il le désire (formulations, détails, commentaires). On ne bloque donc pas les réponses. La difficulté pour l'enquêteur est denoter intégralement ce que l'enquêté dit. La seconde difficulté de la question ouverte est le recodage des réponses données, qui nécessite la construction de catégories de réponses afin d'effectuer des statistiques après la passation du questionnaire. Elles permettent néanmoins un gain de place (exemple : PCS au lieu de les lister on demande quel métier l’individu exerce).
- Les questionsd’opinion
Type de question basé sur une échelle d'appréciation (échelle de Likert) visant à mesurer les attitudes ou les réactions, les individus énoncent donc leurs actions ou celles des autres. Ex : Aimez-vous lire un livre ? Elles ne rentrent pas dans la posture de l’objectivation en sociologie néanmoins elles permettent, partiellement, d’approcher certains des arguments qu’avancent les individus pourjustifier leur propre conduite, ou comprendre d’autres fragments du monde social.
- Les questions de faits

Les questions de faits s’apparentent aux questions fermées car les réponses des individus seront déjà énoncées par l’enquêteur. Elles concernent les actions des enquêtés. Ex : Combien de temps avez-vous passé à lire un livre hier ?

- Les questions filtres

C’est une...
tracking img