Questions bac oral

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
APOLLINAIRE, Alcools ; « Zone »
En quoi peut-on affirmer que ce poème est celui de la modernité ?
En quoi le premier vers est-il représentatif du poème ?
Pour quelle raison Apollinaire a-t-ilchoisi de commencer son recueil par « Zone » ?
Quels choix poétiques Apollinaire revendique-t-il dans ce poème ?
Qu’est-ce qui apparaît comme novateur dans cet extrait (le début) ?
En quoi cetextrait de « zone » peut-il être considéré comme un « art poétique » ? (du début jusqu’à « l’avenue des Ternes »).
BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal ; « A une passante »
En quoi l’expression del’alternance rend-elle compte du sens du poème ?
Ce poème permet-il de comprendre pourquoi Baudelaire a été nommé "poète de la modernité" ?
De quelle manière et dans quel but le poète retranscrit-il cetterencontre ?
Qu’est-ce qui fait l’originalité de ce poème de rencontre ?
En quoi la forme poétique sert-elle le dessein de l’auteur ?
Comment Baudelaire métamorphose-t-il un instant tout à faitbanal ?
Peut-on dire qu’il s’agit d’une véritable rencontre ?
Que représente "la passante" pour le poète ?

LAUTREAMONT, Les chants de Maldoror (chant quatrième, strophe 4)
Comment et dans quelbut le poète développe-t-il une esthétique de la laideur ?
VIAU, Œuvres poétiques ; Ode : « Un corbeau devant moi croasse... »
dans quel monde semble ici évoluer le poète ?
CORNEILLE, L’Illusioncomique ; I, 1 (v. 1-46)
Quelle est la fonction de cette scène d’exposition ?
Montrez que la tirade de Pridamant a une fonction d’exposition de la pièce.
Quelles sont les informations apportées aulecteur ?
Qu’apprend ici le spectateur sur la pièce qui va se jouer devant lui ?
CORNEILLE, L’Illusion comique ; II, 2 (v. 220-252)
En quoi cette scène est-elle une scène de l’illusion et duparaître ?
En quoi Matamore est-il un personnage comique ?
De qui rit-on dans cette scène ? Quelle est la fonction du comique ?
CORNEILLE, L’Illusion comique ; IV, 7 (v. 1225-1284)
En quoi ce...
tracking img