Questions devoir -

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document

Flaubert, Madame Bovary -> Emma & Charles
Zola, L'assommoir -> Gervaise & Coupeau
Maupassant, Une Vie - > Mariage de Jeanne & Julien

QUESTIONS :

1) Justifiez le regroupement de cees textes dans un même corpus.

Il semblerait que les textes du corpus présentent des similitudes dans leurs thèmatiques, mais aussi concernant la précision descriptive que le narrateur s'applique à offrirau lecteur.
Chaque extrait du corpus décrit donc le mariage du personnage principal du roman, et dans lesquels les auteurs se sont appliqués à mettre en place une description de la scène de noce très réaliste. Dans Madame Bovary, le narrateur décrit avec précision la manière dont sont habillés les dames (L14), les gamins (L18), et les autres invités. Le lecteur apprendra alors avec précisionleurs positions sociales (L27-28), leurs habits (L28) et même jusqu'à leurs coiffures (L24 : leurs cheveux gras).
Pour les autres textes du corpus, la description est tout aussi détaillée, mais sur des points totalements différents.
En effet, dans l'Assommoir, le description sera plus axée sur la décoration de la galerie d'Apollon. En commençant par le sol et son parquet (L1) ainsi que les dorureset les peintures qui ornaient le plafond (L6), puis en détaillant chaque peinture qui agrémentait le mur : Les Noces de Cana de Véronèse (L13), La Joconde de Vinci (L15), La Vierge de Murillo (L20). Dans un second temps, le narrateur mettera l'accent principalement sur les peintures. Leurs thèmes, Leurs couleurs, ... (L30-38)
Maupassant s'appliquera plus dans la description de la fête champetre,et nottament sur le désordre qui l'habite. De la musique déchirée par des voix déchaînées (L32), de l'alcool coulant à flot (L35), et des paysans, des vieillards et des femmes assoiffés (L40).
Ces trois textes ont étés intégrés dans ce corpus car il ont tous un thème commun : celui du mariage. De plus, chacun de ces extraits présentent une description approfondie et réaliste d'un aspectdifférent du mariage : Flaubert décrit les noces d'Emma et de Charles en accentuant sur les invités, Zola, celles de Gervaise et de Coupeau, tout en citant précisément la décoration, puis, Maupassant, celles de Jeanne et Julien, en insistant sur le côté champetre et incivilisé de cette fête.
2°) Quel jugement le narrateur porte-t-il sur les personnages dans ces textes
Dans chacun de ces textes, lenarrateur porte un regard critique sur les personnages.
Il faut bien distinguer chaque critique, car chaque narrateur n'attaque pas le même aspect.

Dans Madame Bovary, ses propos mettent en evidence l'hypocrisie et l'importance que les invités accordent au paraitre : Il commence à la ligne 19, où, bien qu'incommodés, les enfants sont forcés de s'habiller comme leurs pères, pour creer unepseudo-harmonie. Puis, toujours pour plaire a la vue des autres, la plupart des invités sont attaqués. Les fillettes de 14 ou 16 ans, à qui les parents ont rallongés les robes blanches pour la circonstance (L22-23), ainsi que leurs cousines et leurs soeurs ainées, qui font très attention à leurs apparance, ayant peur de salir leurs gants (L25), et n'hésitant pas à graisser leurs cheveux de pommade à la rose(L24). Ensuite, ces messieurs que retroussent leurs manches pour dételer toutes les voitures dans l'optique de plaire à leurs hôtes sont provoqués. Puis, a la fin de l'extrait, le narrateur insiste plus particulièrement sur les petits efforts qu'ont déployés chaque invité pour perfectionner leur apparence : Ceux qui bombent leurs chemises comme des cuirasses (L41 : Comparaison), les autres qui sesont coiffés uniquement pour l'evenement (L42 : métaphore), et ceux n'hésitant pas à se mutiler pour cela (balafres en diagonale sous le nez, pelure dépidermes larges comme des écus.... L45-46 -> comparaison)
Le texte de Zola présente des personnages "forcés" d'admirer les oeuvres exposées au Louvre, bien qu'il n'y trouvent aucun interet. On peut parler ici d'une critique de l'ininteressement....
tracking img