Qui sont les sdf?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1104 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C dans l’air « Qui sont les SDF ? »

Jusqu’en 1992, il existait un délit de vagabondage et de mendicité. On peut donc se demander comment on évolué les caractéristiques des SDF (Sans Domicile Fixe), qui auparavant était des hors la loi. Et quelles sont les réponses proposées.

Le terme de SDF regroupe une population très hétérogène, ce sont des individus qui ont des parcours de viedifférents. Un SDF a des caractéristiques physique (problème dentaire, de peau, de vue), psychologique et matérielle.
En 2007, il y avait 800 000 SDF en France .Essentiellement des hommes SDF : 83 %, mais aussi de plus en plus de femmes et de jeunes. Parmi eux, il y a des personnes souffrant de maladies psychiques ou d’addictions, jeunes en rupture familiale, travailleurs pauvres, familles surendettés,clandestins, anciens détenus… Le seul lien qui existe entre les SDF est le service qu’ils reçoivent.
On peut toutefois distinguer deux groupes de SDF : ceux qui sont dans une situation permanente et sont exclu de la société, et ceux que sont dans une situation de passage et sont dans des cas de précarité. Dans le second cas, c’est essentiellement du à une rupture : familiale, emploi,… Laprécarité touche beaucoup les jeunes, en France, le taux de chômage des jeunes est le plus élevé en Europe. La part de jeunes SDF est donc en augmentation. Les personnes en situation de précarité vont être affaiblies et auront plus de risques de devenir SDF. C’est le cas des jeunes, des travailleurs pauvres. En effet, 1 SDF sur 3 occupe un emploi selon une enquête de l’INSEE de 2004. Ce sont généralementdes emplois précaires, ils sont maintenus à la rue à cause du coût élevé des logements et de l’insuffisance des logements sociaux. Les travailleurs pauvres subissent un fort sentiment de honte car ils sont à la fois socialisés grâce à leur emploi et désocialisé en raison de leur vie d’errance. Cette forme de précarité est une nouvelle forme d’exclusion. En cas de précarité, l’alternative à dormirdans la rue et le squat, mais les conditions de vie sont difficile.
D’autre part, les troubles psychiatriques sont fréquents chez les SDF. En effet, le fait d’être à la rue peut engendrer des problèmes psychiques et inversement, le fait d’avoir des problèmes peut amener à la rue. Selon le SAMU Social, 32% des SDF ont des troubles psychiatriques. Mais dans cette situation, il n’y a pasobligatoirement un accès aux soins. C’est dans cette optique que ¾ des SDF soigné par le passé ne sont plus suivi. Dans ce cas l’accès à l’hébergement d’urgence est difficile. De plus, la rue aggrave les troubles psychiatriques.
Les troubles psychiatriques peuvent être aggravés par une consommation de stupéfiant ou d’alcool. Dans la tranche d’âge 18/25 ans, 38% des SDF sont consommateurs d’alcool de façondépendante. L’alcoolisme peut être considéré comme un facteur d’intégration.

Les réponses proposées au problème des SDF peuvent se répartir en 2 catégories, tout d’abord les réponses mises en place puis celle proposés par les invités.
Tout d’abord, le budget consacré chaque année par le gouvernement au SDF est de 1 milliard d’euros. A cela est ajouté le budget de 500 millions par lescollectivités territoriales. Cela revient à dire que pour chaque SDF il est dépensé 1 000€ par mois. Des moyens sont donc mis en œuvre. Cet argent est utilisé de différentes façons, par exemple, pour des centres d’hébergement, pour les maraudes, pour des subventions à des associations. Pour Alain Mercuel, cet argent est utilisé pour des moyens diversifié, mais il n’est pas intégré à une stratégiegénérale.
D’autre part, le ministère du Logement et de la Ville a mis en place une conférence de Consensus à Paris fin novembre. Une conférence de consensus est similaire à un grenelle, c’est un ensemble de rencontres politiques visant à prendre des décisions à long terme sur un thème particulier. Cependant, il n’y a pas eu de débouché à cette conférence, aucune décision n’a été prise....
tracking img