Réflexion sur le thème de la démocratie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Réflexion sur le thème de la démocratie

La transformation du système de valeurs dans les sociétés modernes a eu pour effet la montée de l’individualisme. Dans un contexte ou le lien social a subit une telle mutation, il importe de se questionner sur l’apport des pratiques démocratiques. Les organismes communautaires contribuent particulièrement à l’élargissement de la démocratie au sein denotre société. Mais, qu’est-ce que cela peut nous apporter comme citoyen et comme collectivité? Dans les organismes communautaires, comment peut-on favoriser la mise en place de pratiques démocratiques dans des circonstances qui s’avèrent parfois adverses à cause de la conjoncture sociale, économique et politique?

La démocratie
Le terme démocratie signifie : le pouvoir du peuple. Ladémocratie réfère d’abord à un concept de justice et d’égalité pour tous les individus. La démocratie tient compte des spécificités de chacun dans le vivre ensemble. Ainsi, elle est plurielle et inclusive, car bien que tous les individus soient considérés comme égaux, ils sont aussi tous différents. Ce sont ces différences qui doivent être respectées également. Dans cette perspective, chaqueindividu doit avoir un droit de parole et un droit décisionnel. En effet, au sens large, la démocratie tend à se libérer de la propriété privée pour donner un accès égalitaire à tous. La démocratie appartient au peuple. De cette façon, elle demande une participation citoyenne.

La contribution des organismes communautaires à l’élargissement de la démocratie
Les organismes communautairespermettent ces pratiques citoyennes. Ainsi, par sa participation à la vie associative et démocratique l’individu passe du statut de consommateur de services à celui de citoyen. Les organismes communautaires reconnaissent donc l’importance des savoirs et des points de vue de chacun. C’est une façon pour l’individu de se débarrasser des étiquettes de personne à problème qui lui sont socialementattribuées. Un des fondements des organismes communautaires est donc de faire entrer dans la citoyenneté le plus de gens possible. Cela est d’abord possible en entretenant une vie associative dans l’organisme, autrement dit en fournissant un espace de citoyenneté. Pour ce faire on doit s’assurer que plusieurs personnes participent aux décisions. Il est donc nécessaire de créer des lieux derassemblement pour partager les différents points de vue et prendre des décisions. Ces lieux favorisent également la transparence dans l’organisme, car ils permettent de faire circuler l’information. Cependant, il importe que les rapports entre les membres, les salariés, les bénévoles, les participants et toutes autres personnes concernées de l’organisme soit égalitaires, « valorisant ainsi lepartage du savoir et des pouvoirs tant sur le plan de la relation d’intervention que sur celui de la vie dans le groupe » (Duval et al, 2004 : 16). Il faut dire que « La conception égalitaire des rapports sociaux pousse les groupes communautaires à concevoir des modes d’organisations horizontaux plutôt que verticaux »(Ibid.). Ainsi, dans un contexte ou les rapports sont le moins hiérarchiquespossible, des alliances se crées tout en favorisant la confiance et l’ouverture entre les individus. La logique démocratique et participative de ces lieux encourage la mobilisation des individus et peut éventuellement menée à des actions collectives de changement social. Ainsi, l’organisme communautaire s’avère avant tout un espace de parole et d’action. Au sein de chaque organisation, différentsespaces de pouvoir peuvent être mis en place afin d’offrir des possibilités d’implications attrayantes et motivantes en faveur de la vie associative et démocratique. Les comités et les journées d’orientation en sont des exemples. L’élargissement de l’espace démocratique dans les organismes communautaires se concrétise aussi par certains aspects plus formels de la structure organisationnelle,...