Régionalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 104 (25833 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Administration Marocaine :
Diagnostic général INTRODUCTION I- Les Carences de l’Administration 1) 2) L’absence d’une vision commune et partagée d’un programme De réforme administrative La concentration excessive des services, des pouvoirs de décision et des moyens au niveau central de la faiblesse des moyens et du Rendement au niveau des services extérieurs La multiplication excessive desstructures administratives Situation de l’Administration dans le monde rural La problématique de l’éthique dans l’administration La problématique des comportements professionnels La complication des procédures administrative Le mauvais déploiement des fonctionnaires et la non- maîtrise de leur effectifs

3) 4) 5) 6) 7) 8)

9)

La non-conformité de certaines dispositions du statut général de laFonction Publique avec l’évolution de l’Administration et l’absence d’une politique prévisionnelle des ressources humaines 10) Problématique de l’équité au niveau du système De rémunération 11) L’absence d’un système national de formation continue 12) L’usage limité des nouvelles technologies de la communication dans la gestion administrative 13) Absence d’une culture de l’évaluation des performancesEt des résultats 14) L’absence d’une vision globale en matière d’amélioration des Rapports de l’administration avec ses usagers

II- LA Problématique de la Réforme Administrative

La Réforme Administrative au Maroc constitue, eu égard à l’évolution actuelle de notre pays et aux grandes mutations s’y rattachant, l’un des défis majeurs à relever. Elle s’impose, par ailleurs, en tant que choixstratégique en face des impératifs socio-économiques, et ce, afin de répondre adéquatement aux besoins et attentes des citoyens. Ces défis peuvent être, globalement, identifiés comme suit : Le défi politique visant la création de l’Etat de droit et la consolidation des institutions démocratiques, en faisant de l’administration – cet appareil mis à la disposition du Gouvernement - un outil desauvegarde des droits des citoyens et usagers, apte à leur offrir, sans aucune discrimination, des prestations de qualité ; - Le défi social qui exige de l’administration, en collaboration avec les partenaires économiques et sociaux, une participation active en vue de mettre sur pied les mécanismes susceptibles d’assurer la cohésion du tissu social et de lutter contre les disparités en impliquantdavantage les catégories marginalisées. L’administration se doit, par ailleurs, d’œuvrer activement pour résorber l’impact du chômage, de l’analphabétisme et de la pauvreté ; - Le défi économique qui consiste à œuvrer pour la maîtrise des coûts et de la masse salariale, ainsi qu’à assurer les équilibres macro-économiques, la rationalisation des dépenses publiques, la mise en place d’un environnementinstitutionnel, juridique et financier prompt à promouvoir l’investissement et l’offre de services de haut niveau, à l’instar de ceux dispensés par l’administration dans d’autres pays ;

- Le défi technologique ayant trait à la communication qui exige de l’administration de fournir des prestations à moindre coût et dans les meilleurs délais. Afin de relever ces défis, un programme ambitieux deréformes est nécessaire. Ceci appelle au préalable un diagnostic d’ensemble de la situation. I – LES CARENCES DE L’ADMINISTRATION : L’administration a connu, ces dernières années, une évolution notoire, conséquemment à l’élargissement et à la diversification de son champ d’action.

Cette évolution a été couplée d’une augmentation du nombre des structures administratives à la fois au niveau centralet local et de celui des fonctionnaires et agents exerçant au sein de l’administration et des collectivités locales ; ceci en sus de la complexité de la législation et des procédures administratives. Malgré les efforts entrepris par l’administration en vue d’encadrer et de dynamiser l’activité économique et sociale et en dépit des changements qui ont touché certains aspects de son organisation,...