Résumé sur les êtres vivants et leurs milieux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les êtres vivants dans leur milieu

I. Quelques notions de classifications des être vivants

Les animaux ou les végétaux sont d'une même espèces s'ils se ressemblent, peuvent se reproduire entre eux et donnent naissance à des petits fertiles.
Les classifications se sont longtemps basées sur des critères morphologiques (c'est principalement ceux que l'on fait découvrir à l'école primaire)mais aujourd'hui, d'autres critères complètent ces données (génétique, biochimique).
La classification actuelle repose donc sur la phylogénie c'est à dire sur les liens de parenté entre organisme. Les animaux sont donc divisés en embranchement, eux mêmes subdivisés en classe, ordre, famille etc.

II. L'écosystème : Organisation et relation

Un écosystème est composé d'un biotope, peuplé parune biocénose qui interagissent mutuellement. Le biotope est le lieu de vie (avec ses caractéristiques physico chimique) et la biocénose est la communauté biologique (faites de végétaux et d'animaux).
La population d'individus s'adapte au milieu, elle occupe une niche écologique particulière (exigence écologique d'une espèce).

Le biotope agit sur la biocénose par le biais des facteursabiotiques : Ce sont les conditions non biologiques comme la température, l'éclairage, l'humidité, le pH du sol. Celles ci vont agir sur la biocénose dans le sens d'un impact sur la présence ou l'absence des individus d'une espèces. En effet, les individus vont principalement se trouver dans la zone de préférence c'est à dire là où l'ensemble de facteurs nécessaires à la survie sont réunis. On lesretrouve en nombre moins important dans la zone dite de tolérance et plus du tout hors de cette zone.
La biocénose agit sur le biotope par le biais des facteurs biotiques : Ce sont les facteurs dus aux êtres vivants (la nature des végétaux a un impact physico chimique sur le sol, la présence de certains arbres entrainent des modifications des conditions climatiques).
Enfin, la biocénose agit sur labiocénose. Il existe ici les relations intraspécifiques (entre individus de la même espèce) et les relations interspécifiques (entre individus d'espèces différentes). Il peut alors s'agir :
 De relations de compétition pour le même habitat ou pour la même source alimentaire ; celles ci sont négatives pour les deux individus.
 De relations de coopération bénéfiques aux deux partenaires commela symbiose (association permanente et durable).
 De relations d'exploitation comme le parasitisme, la prédation,.. qui ne sont bénéfiques qu'à l'un des deux individus.

Les relations les plus importantes dans un écosystème sont liées à la nourriture. Le régime alimentaire est l'ensemble des aliments consommés par un individus ; il en existe trois grands types :
 Le régime dit phytophage :Il concerne les animaux qui se nourrissent principalement d'aliments d'origine végétale (granivore, nectarivore). On parle aussi de végétariens.
 Le régime dit zoophage : Il concerne les animaux qui se nourrissent principalement d'aliments d'origine animale (piscivore, insectivore). On parle aussi de carnivores.
 Le régime dit polyphage : Il concerne les animaux qui se nourrissent d'alimentsd'origine végétale et animale de façon relativement équilibrée. On parle aussi d'omnivores.

Une chaîne alimentaire est une succession de maillons, d'être vivants liés entre eux par des relations alimentaires où chaque maillon mange celui qui le précéde (feuille-chenille-mésange-buse ou feuilles mortes-lombric-hérisson).
On peut distinguer deux types d'individus dans les chaînes alimentaires : Les individus autotrophes : Ils sont capables de synthétiser leur propre matière organique à partir de matière minérale. Il s'agit des végétaux chlorophylliens ; ils produisent cette matière par le biais de la photosynthèse : les racines dans le sol captent des sels minéraux et de l'eau qui remontent jusqu'aux feuilles, c'est la sêve brute. Les végétaux prélèvent le dioxyde de carbone...