Rabah belamri

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rabah Belamri est un écrivain algérien, né en 1946 à Bougaâ (wilaya de Sétif, Algérie) et mort en 1995 à Paris.

Rabah Belamri est né le 11 octobre 1946 à Bougaâ,dans l'actuelle wilaya de Sétif en Algérie. Il perd la vue en 1962 (année d'indépendance de l'Algérie). Après des études au lycée de Sétif, à l'Ecole des jeunes aveuglesd'El Biar (Alger), à l'Ecole normale d'instituteurs de Bouzareah et à l'Université d'Alger, il arrive en 1972 à Paris où il soutient un doctorat sur l'œuvre de LouisBertrand Miroir de l'idéologie coloniale qui fut publié par l'Office des Publications Universitaires en 1880. Il acquiert la nationalité française.
Il est l'auteur deplusieurs recueils de poèmes, de contes et de romans inspirés par son enfance algérienne. Il fut touché par l'œuvre de Jean Sénac à qui il consacra un essai et qu'ilconsidérait comme un guide.
Il meurt le 28 septembre en 1995 à Paris la suite d'une intervention chirurgicale, laissant son œuvre inachevée.

« Il est temps de recueillir lestrésors de notre culture orale, menacés de disparition par le tumulte de la télévision. Aujourd'hui, en Algérie, les veillées s'organisent autour du petit écran et lesconteurs n'ont plus le temps ou ne trouvent plus l'occasion et la nécessité de conter. (...) j'ai tenté, dans la mesure de mes moyens, de sauver de l'oubli une parcelle denotre patrimoine culturel. (...) Ces contes recueillis en arabe dialectal, je dus les traduire en français (...). Il ne fait pas de doute que cette langue les sort deleur isolement et les propulse dans la sphère du patrimoine culturel universel »
Rabah Belamri, Veillées d'antan, dans "El Moudjahid", Alger, 30 septembre 1982.
tracking img