Race et histoire, de claude levi-strauss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1152 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« RACE ET HISTOIRE » C. LEVI STRAUSS

CHAPITRE 1 : RACE ET CULTURE

Il y a plus de cultures que de races humaines.
La diversité des cultures peut être un avantage ou un inconvénient.

CHAPITRE 2 : DIVERSITE DES CULTURES

Que faut-il entendre par cultures différentes ?
Certaines semblent l’être, mais si elles émergent d’un tronc commun, elles ne différent pas au mêmetitre que deux sociétés qui à aucun moment, n’ont eu de contacts.
Inversement, deux sociétés entrées récemment en contact intime, paraissent offrir l’image de la même civilisation, alors qu’elles y ont accédé par des chemins différents.

Il y a simultanément dans les sociétés humaines, des forces dans des directions opposées.
Les uns tendant au maintien et même à une accentuation desparticularismes, les autres agissant dans le sens de la convergence et de l’affinité.

Le problème de la diversité ne se pose pas seulement à propos des cultures envisagées et de leur rapport réciproque, car il existe dans tous les groupes qui constituent la sociétés, des castes, des classes, des milieux… qui développent des différences, auxquelles chacun d’eux, attachent une extrême importance.

Est-ceque cette diversification interne ne s’accroît pas lorsque la société devient plus volumineuse et homogène ?
La diversité des cultures et non statique.
A coté des différences dues à l’isolement, il y a celles dues à la proximité : désir de s’opposer, de se distinguer, d’être soi.

La diversité des cultures humaines ne doit pas nous inviter à une obsession morcelée. Elle est moins fonction del’isolement des groupes que des relations qui les unissent.

CHAPITRE 3 : L’ETHNOCENTRISME

La diversité des cultures est un phénomène naturel résultant des rapports directs ou indirects entre les sociétés.

L’attitude la plus ancienne réapparaissant dans les situations inattendues, est celle de répudier purement et simplement, les formes culturelles, les plus éloignées de cellesauxquelles nous nous identifions.

La notion d’humanité cesse aux frontières de la tribu, du groupe linguistique, du village…Un grand nombre de populations primitives se désignent d’un nom, qui signifie les «bons », impliquant que les autres sont composées de « mauvais ».

Les grandes déclarations des droits de l’homme ont cette force et cette faiblesse, d’énoncer un idéal souvent oublié, du fait quel’homme ne réalise pas sa nature dans une humanité abstraite, mais dans des cultures traditionnelles.

Le faux évolutionnisme, c’est la tentative de supprimer la diversité des cultures, tout en feignant de la reconnaître pleinement.

CHAPITRE 4 : CULTURES ARCHAIQUES ET CULTURES PRIMITIVES

Chaque société peut répartir les cultures en 3 catégories :
-celles qui sont descontemporaines, mais dans un autre lieu
-celles qui se sont manifestées dans le même espace mais avant
-celles qui ont existé dans un temps antérieure et dans un autre espace.

Le faux évolutionnisme serait de conclure, du fait que des aspects de deux civilisations offrent des ressemblances, à l’analogie de tous les aspects insoutenables.

Toutes les sociétés ont derrière elles, un passé qui estapproximativement du même ordre de grandeur (Sauf l’Amérique).

Il n’existe pas de peuple enfant, tous les peuples sont adultes, même ceux qui n’ont pas tenu le journal de leur enfance et de leur adolescence.

Les sociétés humaines ont inégalement utilisé un temps passé (2 sortes d’histoire).
Une histoire progressive, acquisitive, qui cumule les trouvailles et les inventions pour construire degrandes civilisations, et une autre histoire, peut être également active, et mettant en œuvre autant de talents, mais où manquerait le don synthétique qui est le privilège de la première.

CHAPITRE 5 : L’IDEE DE PROGRES

Tout ce qui est vrai des cultures, l’est aussi sur le plan des races, sans qu’on puisse établir aucune corrélation entre les deux processus.

Le progrès n’est ni...
tracking img