Racine beaumarchais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Envoyé par Myriam.
« Dramaturgie comparée de Racine et de Beaumarchais » (M .Corvin)
Emission de radio, Cf Audiosup :

Intérêt de cette émission (avis perso) : bilan sur de nombreux aspects du théâtre classique et leur évolution au XVIII avec exemples et illustrations.+ intérêt ref critique (plan, idées + la plupart des analyses des exemples de Racine = La Dramaturgie classique en France deSchérer)

Objet : dramaturgie comparée de Racine dans Bajazet et Phèdre et de Beaumarchais dans Le Barbier de Séville et le Mariage de Figaro.

Par dramaturgie, on entend la technique propre à l’auteur dramatique.

La dramaturgie classique naît à la fois d’une littérature, le classicisme, d’une philosophie de la littérature, les règles et d’une réalité sociale et matérielle lethéâtre. Les techniques de la comédie et celle de la tragédie sont voisines, la comparaison entre la tragédie et la comédie se justifie donc.
Le XVIII a assimilé les techniques classiques et en a innové d’autres. Ne serait-ce que par opposition, l’étude du Barbier de Séville et du Mariage de Figaro se trouve justifiée

Les textes théoriques clefs ont été écrits au XVII siècle : La pratique du théâtrede D’Aubignac,1657 et les Trois Discours du poème dramatique de Corneille 1660

I structure interne de la pièce

Par structure interne, il faut entendre « les problèmes de fond qui se posent à l’auteur dramatique quand il construit sa pièce avant même de l’écrire » (J . Scherer)

A : les personnages
- Le héros : jeune, beau, courageux, noble et malheureux : c’est le cas de Thésée etd’Hyppolite
Le héros comique est simplement ridicule, c’est-à-dire victime d’une distorsion entre ce qu’il dit, par exemple : « je suis maître, je parle, allez, obéissez « (Arnolphe), et ce qu’il est, entre ce qu’il veut et ce qu’il fait ; c’est le cas du héros comique classique tel qu’il apparaît chez Molière.
Figaro est d’un autre type, il agit, il fait rire, mais on ne rit pas de lui, il estl’incarnation de l’auteur sur le plateau ; le véritable héros comique, ce serait plutôt Almaviva, c’est lui qui n’arrive pas à ses fins
Le héros peut être soit présent tout le temps, c’est le cas presque toujours de Phèdre et d’Hyppolite qui se partage à égalité la possession de la scène ; quand ils disparaissent un long moment, cette absence est ressentie comme grosse de menace et signe du dénouement,c’est le cas en particulier à l’acte V dans la dernière scène. Donc soit être présent tout le temps, soit être présent au moment cruciaux, le reste du temps, on parle de lui.
On doit s’efforcer selon d’Aubignac de montrer le héros tout le temps, ce n’est pas pourtant le cas de Bajazet qui n’apparaît qu’à l’acte II (l’acte II constitue volontiers un second début de la pièce). Bajazet n’apparaît pasdu tout à l’acte IV, sans parler de son absence prolongée à l’acte III où il n’a que trois répliques à prononcer. C’est le signe de l’inconsistance du personnage, son absence physique traduit son absence de caractère. Sans doute Phèdre elle-même n’apparaît-elle, et c’est aussi le cas d’Hyppolite et de Thésée, que dans 12 scènes sur trente , mais on a l’impression, parce qu’elle est au centre despréoccupations, qu’elle est sans cesse présente.
Figaro, quant à lui est présent partout mais moins souvent cependant que Suzanne
- les rois et les pères : ils sont les obstacles, c’est évident pour Thésée et Almaviva, Roxane quant à elle joue à peu près le même rôle à l’égard de Bajazet et d’Atalide. Amurat, lui, est le père absolu, celui qu’on ne voit pas et qui voit tout par espion interposé.-évolution des personnages secondaires : il y en a un grand nombre au début du siècle, ce nombre diminue ensuite, exception faite pour Molière. Il y a, à nouveau, beaucoup de monde dans le Mariage de Figaro – une vingtaine de personnage – beaucoup moins par contre dans le Barbier de Séville – 9 seulement.
Un sous-produit de l’évolution du personnage secondaire est le confident, c’est...
tracking img