Racisme anti-gros

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3173 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La prévention de l'obésité, véritable problème de société

(AFP) – 29 sept. 2008

PARIS (AFP) — La mission parlementaire d'information sur la prévention de l'obésité, dont la présidente Valérie Boyer souhaite faire une "grande cause nationale", va rendre publiques mardi ses conclusions et présenter 80 propositions pour répondre à ce "véritable problème de société".
En France, un adulte surdeux est en surcharge pondérale et un sur six est obèse. Un enfant sur cinq souffre de surpoids. Le coût de la prise en charge de l'obésité, facteur de risque majeur pour les maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, diabète...), atteint de 10 à 15 milliards d'euros par an pour l'Assurance maladie, a souligné auprès de l'AFP la députée UMP des Bouches-du-Rhône.
Mais les coûts sociaux sonteux aussi "absolument énormes et les souffrances individuelles également", a-t-elle souligné, citant les discriminations dont les personnes obèses font l'objet, la mauvaise estime de soi, ou encore les mauvais résultats scolaires qui peuvent pénaliser l'enfant obèse.
La lutte contre l'obésité "est bien plus qu'un enjeu de santé publique, c'est un véritable problème de société", a expliqué MmeBoyer.
"En faire une grande cause nationale peut être l'occasion de mettre en place pour la première fois un plan national de prévention contre un risque majeur de nombreuses pathologies", a indiqué la députée, ajoutant que "cela doit être aussi l'occasion d'améliorer la lutte contre les discriminations faites aux personnes obèses".
Le rapport de la mission parlementaire qui sera présenté mardidevant la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l'Assemblée nationale comporte 80 propositions concernant aussi bien l'industrie agro-alimentaire, la distribution, les consommateurs, les médias, les professionnels de santé...
Parmi elles, des propositions "très concrètes", comme la promotion de l'allaitement maternel.
Mme Boyer a également pris position en faveur d'unemodulation des taxes sur les produits alimentaires, tout en reconnaissant que "c'est compliqué à mettre en oeuvre". "Est-ce qu'il est normal qu'un kilo de pommes soit taxé comme une pâte à tartiner ?", s'est-elle interrogée.
"On a une épidémie qui est extrêmement grave et le législateur doit se poser des questions, doit faire des propositions concrètes", a-t-elle poursuivi. "Il ne s'agit pas desortir un gadget, mais de réfléchir vraiment sur la structure de la taxation et de la détaxation", a-t-elle indiqué.
Pour la députée des Bouches-du-Rhône, l'objectif n'est pas d'imposer des interdits. "On ne peut prêcher le message de la diversité nutritionnelle pour la préservation du capital santé et interdire certains produits".
"Il faut apprendre aux Français à maîtriser leur apport calorique età le gérer par rapport à leur activité physique", a-t-elle expliqué, soulignant que "la sédentarité est au moins aussi responsable de l'obésité que la mauvaise alimentation".
Pas question non plus pour Mme Boyer de "stigmatiser l'industrie agro-alimentaire". "Il faut accompagner les industriels pour qu'ils proposent des produits qui soient beaucoup plus positifs pour la santé", a-t-elle souligné.L'amélioration du dépistage précoce de l'obésité et l'identification par la Halde des discriminations liées à l'obésité figurent parmi les autres propositions de la mission parlementaire.
Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés. 

 Stop au racisme antigros

Même le mot est tabou. Bien en chair, rond, fort, corpulent, enveloppé… tout est bon pour contourner ce “gros” mot qui sonne commeune insulte. Les gros, donc, dérangent. Moqueries, gêne, mépris, une violence verbale parfois inouïe : leur lot quotidien est un racisme qui ne dit pas son nom. Il est urgent de le dénoncer.Regardez cette jeune femme mince qui mange un sandwich en marchant. C'est une femme dynamique, une bosseuse qui ne prend pas même le temps de manger. Prenez la même, en grosse. Vous allez juger qu'elle mange...
tracking img