Ralph lauren

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4828 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

LE DESIGN

C’est dans les années 30’ que Raymond Loewy, designer industriel et graphiste franco- américain écrit « la laideur se vend mal ». Il va proposer d’apporter une valeur esthétique et symbolique forte aux objets pour relancer l’économie.

Quelques années après, un lien se crée entre l’entreprise et l’aspect physique des différents éléments du mix. Il s’agitd’une technique de marketing visant à créer et gérer l’identité d’une marque auprès des consommateurs par le biais donc de son design.
Le design se définit par différentes techniques qui vont caractériser le produit de sa marque. Des formes en passant par les couleurs, l’image perçue doit correspondre avec l’image que souhaite véhiculer l’entreprise à travers sa marque.
On parlealors de la cohérence d’un mix qui réunit les différents domaines caractérisant l’identité d’une entreprise. A savoir, son produit, ses boutiques, son marchandising, sa communication…

Les produits et l’ensemble des éléments physiques qui représentent Ralph Lauren sont-ils en accords avec l’image et les valeurs que la marque souhaite véhiculer ?

Nous étudierons dans une premièrepartie l’univers et l’ADN de Ralph Lauren puis, dans un second plan, le design à travers toutes les composantes du mix de la marque.

R A L P H L A U R E N
HISTOIRE ET IDENTITE

Ralph Lauren : Le rêve américain par excellence

Né à New York en 1939, Ralph Lipschitz a grandit dans le quartier du Bronx au sein d’une famille juive immigrée de Biélorussie, aux revenus très modestes.Dès son adolescence, le jeune Ralph développe un gout évident pour les vêtements de luxe et enchaîne les petits jobs pour s’acheter des costumes hors de prix.
A l’âge de 16 ans, Ralph et son frère aîné Jerry décident de changer de nom de famille et adoptent ainsi le nom de Lauren. Ralph n’a pas considéré cette étape comme un déni de son héritage juif mais plutôt comme une nécessitépour atteindre le succès.

Il étudie la gestion d’entreprise au City College de Manhattan avant de partir en 1962 pour deux ans servir l’armée américaine.
A son retour en 1964, il épouse Ricky Low-Beer, et décroche son premier poste de vendeur dans la boutique de vêtements Brooks Brothers.
Bien qu’il n’ait jamais étudié le stylisme, trois ans plus tard, en 1967 il crée descravates spécifiquement larges. Colorées et avant-gardistes, elles connaissent un succès imminent et deviennent l’accessoire indispensable pour les hommes qui recherchent l’élégance up-to-date.
Ralph Lauren justifie ce succès en expliquant que « à l’époque, les hommes s’exprimaient à travers leur cravates. Une belle cravate permettait d’exprimer à la fois qualité, gout et style. »

*RalphLauren place de la Madeleine
[pic]

C’est ainsi qu’il décide de s’installer à son propre compte et qu’il crée le label «Polo» en hommage aux valeurs d’élégance et de classicisme véhiculées par le sport du même nom.

Il réalise alors en 1969 la première collection homme et là aussi le succès ne se fait pas attendre :
La ligne Polo by Ralph Lauren fut la première marquepour homme à s’imposer dans le célèbre magasin Bloomingdale’s, le temple du luxe new-yorkais.

C’est seulement en 1971 qu’il lance la première ligne femme, année très porteuse puisque c’est à ce moment même qu’apparaît pour la première fois le fameux logo du joueur de polo. De plus, année d’ouverture de sa première boutique Ralph Lauren dans le quartier de Beverly Hills.

Un anplus tard, on assiste au lancement du mythique polo qui devient rapidement le best Seller de l’enseigne.
C’est alors que le commerce du brillant Ralph Lauren se transforme en une véritable multinationale avec les lancements de plusieurs nouvelles lignes toutes aussi convaincantes avec une diversification des plus pertinentes.

C’est ainsi que l’on peut aujourd’hui parler d’un...
tracking img