Raoul nordling entre. l'allemagne et la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mais qui était Raoul Nordling et quel a été son rôle exact en août 1944?

Raoul Nordling nait à Paris en 1881. C'est son père, Carl Gustav Nordling qui est arrivé en France à la fin des années 1870 et qui a créé la Société des pâtes à papier Gustav Nordling. Raoul fait ses études au lycée Janson de Sailly, entre dans la société de son père, lui succède, est nommé vice-consul de Suède en 1905, à24 ans, consul en 1917 et consul général en 1926, à la mort de son père. Il était certes suédois, mais se sentait surtout « citoyen de Paris ». Il parlait beaucoup plus français que suédois, langue qu'il a dû « apprendre » en allant faire son service militaire en Suède. Son action de rapprochement et de médiateur entre Suédois et Français, puis entre Allemands et Français, est à replacer dans unecontinuité qui s'étend sur pratiquement toute sa vie.

Un manuscrit « oublié »

Après avoir vécu intensément la semaine de la libération de Paris du 19 au 26 août 1944, il décide de fixer les événements pour l'histoire. N'écrivant pas, il s'adresse en 1945 à un de ses proches, le journaliste Victor Vinde, arrivé en France au début des années 20. Il lui dicte ses mémoires. Le manuscrit estensuite traduit en suédois, probablement par Rita Vinde, épouse de Victor. Avant de le publier, Raoul Nordling contacte le ministère suédois des affaires étrangères. Apparemment, les événements étaient trop proches, le consul n'avait pas agi sur instructions du ministère et ce dernier a donc préféré attendre. Tant et plus que le manuscrit a été « oublié ». Et Raoul Nordling est mort en 1962.
Cen'est qu'en 1995, qu'il est retrouvé dans le coffre de la Société des pâtes à papier Nordling, après un énième déménagement, par Edouard Fiévet, neveu de Raoul Nordling et son ancien assistant. Edouard Fiévet le montre à Pierre Vinde, fils de Victor, qui « reconnaît » la machine à écrire de son père. Connaissant l'historien Fabrice Virgili, chercheur à l'Institut d'Histoire du Temps présent(IHTP-CNRS), et son origine suédoise, Pierre Vinde lui confie le manuscrit. Spécialiste de cette période, Fabrice Virgili écrit une préface ainsi qu'un précieux appareil de notes.

Déjà pendant la première guerre mondiale…

L'action de Nordling est à replacer dans la durée. Car il a commencé son action de rapprochement entre les peuples, dès la première guerre mondiale. Ainsi, pendant ce conflit, lamaîtrise de la flotte allemande dans la Baltique obligeait les Français à passer par la Suède pour correspondre avec Saint Petersbourg, à l'époque capitale de la Russie. Raoul Nordling a été un des promoteurs de cette ligne Paris-Saint Petersbourg via Stockholm. Pour le rapprochement plus spécifique entre Français et Suédois, il écrit : «Ma tâche consistait à essayer de créer sympathie etcompréhension entre la France et la Suède et de préserver de bons rapports entre ces deux nations jusqu'au jour de la paix à venir». Toute son énergie était tendue vers la réalisation de cet objectif.
A l'approche de la deuxième guerre mondiale, il essaie d'expliquer la neutralité suédoise et en particulier l'attitude du gouvernement, au moment de la guerre russo-finlandaise. Il essaie aussi de dissuaderl'expédition franco-britannique en Norvège au printemps 1940 de mettre la main sur les mines de fer en Laponie suédoise. A chaque fois, il arrive trop tard et, de toutes façons, ces événements le dépassaient, comme ils dépassaient les Français et les Britanniques, bien qu'il ait été en contact avec les chefs de gouvernements français et suédois et avec le roi de Suède.

En France occupée

En juin1940, la France est occupée et coupée en deux par la ligne de démarcation. Le gouvernement du maréchal Pétain s'installe à Vichy et les diplomates étrangers doivent le suivre. Par contre, les autorités allemandes acceptent que les consuls résident à Paris. Raoul Nordling séjournera donc à Paris pendant toute la guerre, à part quelques visites à Vichy et à Stockholm. Etant le seul représentant...
tracking img