Rapport au mot 15/20

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’elles sont les différents niveaux de la compréhension de la parole ?
Voila le problème posé par Diderot dans ce texte. Sa thèse est que le rapport au mot varie celons que l’on soit enfant, adulte ou philosophe. Ainsi pour l’enfant, les sons qu’il entende souvent dans des circonstances a peut près semblables lui permette qu’il s’établit dans son esprit une représentation de mot qui peut varierl’lorsque une autre habitude se crée ultérieurement avec ce même mot. Puis pour l’adulte le mot n’est qu’un instrument pour communiqué, il ne fait que l’utilisé pour exprimé ces différentes pensées. Et enfin pour le philosophe, le mot est une recherche c'est-à-dire que lui adulte et philosophe va essayés de reproduire la démarche de l’enfant dit avis des mots afin de retrouvé l’idée. Il ne sanssert pas comme la plupart des hommes, non lui apprécie le mot.

Le mot pour l’enfant est tout d’abord un signe qui lui permet de distinguer des choses, des concepts et de communiquer. Il n’est qu’un son pour lui, une sensation auditive comme un bruit qu’il retient dans certain contexte mais qui pour lui a peut de signification. L’enfant commence a parlé lorsque débute la pensé dans son esprit,c’est alors qu’il s’exprime pour survire c'est-à-dire qu’il exprime ces besoins par la communication pour pouvoir accédé a ces désire. Il vient a comprend le mot grâce a des images et des idées, en effet il se le représente visuellement par une association d’image mentale d’un être, d’une chose ou d’un concept ce mot mais aussi par des idées abstraite qu’il se crée pour pouvoir le mémorisé. Cettecompréhension visuelle s’accompagne d’autres sens comme celui de la compréhension tactiles ou la compréhension auditive. Quant à la mémoire qui a du mot elle se fait garce aux différents contextes et situation qu’il rencontre, ainsi il conserve son sens, sa signification. Quand cette signification est bien fixée dans son entendement c’est qu’il a compris son sens et peut le relier à d’autre mot.Egalement cette signification peut évoluer l’orque d’autre mot se mettent a la suite, s’associes, ainsi l’idée de base se combine avec plusieurs autre conceptions pour mieux comprendre le tout et pouvoir ce le représenté. La représentation abstraite du mot dans son esprit entraine des impressions et des perceptions bonne ou mauvaise d’y avis de celui-ci mais aussi des sentiments qui lui ferons plus oumoins d’effet lorsque qu’il l’entendra. Ces sentiments sont rapporté à l’état mental dans laquelle il se trouve, c'est-à-dire s’il est dans un état de bien être ou non et se relie aux sensations reçus par les sens. L’intonation de la voie est un exemple, on n’aura pas la même impression perçu d’une voie agressive et d’une voie douce.

L’enfant devient alors adulte et il ne garde du mot que sonempreinte, une veille marque, trace dans son esprit, une idée dans sa tête qui a était marqué profondément et durablement. Diderot dans ce texte compare le mot a une pièce de monnaie, c'est-à-dire que l’adulte a tellement eux l’habitude d’utilisé les mots, il l’a tellement manière mains et mainte fois qu’il l’a totalement intériorisé, il en devient commun. Sa signification devient même une«légende», comme si elle remontait d’il y a très longtemps et qu’elle se serait peut a peut oublier et transformé durant tout se temps. Il ne reste plus qu’un «cordon», un lien infime avec la valeur qui l’aide à comprendre et a reconnaître le mot, elle rappel également la valeur, l’importance de celui-ci mais aussi le cordon de la pièce, le bord l’extrémité. Il s’ajoute, s’associe, les uns aux autres pourdonner une suite logique et compréhensible avec différente longueur et allure. Cette chaîne qu’il partage, échange et qu’il reçoit il ne fait que la comprenne grossièrement, il ne cherche plus a l’imaginé comme l’enfant et les pensées sur ces mots sont absente de son esprit. La réflexion sur des énoncé oral entendu ne se fait plus dans sa tête, l’image et l’idée ne sont plus utilisée et les...
tracking img