Rapport au savoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
UE3 Diversité des publics scolaires

I. le contexte de l’éducation prioritaire à Paris la diversité des publics scolaires à Paris II. Du handicap socioculturel à la notion de rapport au savoir quelques définitions III. Logique des élèves, ambiguïtés de l’école quelques exemples à l’école et au collège IV. Des conditions et des pratiques pour favoriser la réussite ou comment ne pas transformerles différences entre élèves en inégalités scolaires, quelles compétences pour l’enseignant? V. La copie de Benjamin un élève qui modifie son rapport au monde, aux autres… pendant l’année de 6e

UE3 Diversité des publics scolaires

Le rapport au savoir de l’élève, c’est… « le rapport au monde, aux autres et à soi-même d’un sujet confronté à la nécessité d’apprendre »
DU RAPPORT AU SAVOIREléments pour une théorie B. Charlot

UE3 Diversité des publics scolaires

• le rapport au savoir peut se définir comme un « processus par lequel un sujet, à partir de savoirs acquis, produit de nouveaux savoirs singuliers lui permettant de penser, de transformer et de sentir le monde naturel et social »
Jacky Beillerot, fondateur de l'équipe "Savoirs et rapport au savoir Paris X"

UE3 Diversitédes publics scolaires

Enfin, le rapport au savoir peut être défini comme rapport à : des processus (l’acte d’apprendre), des produits (les savoirs comme compétences acquises et comme objets épistémiques et institutionnels, culturels et sociaux), mais aussi à des situations d’apprentissage, Le rapport au savoir est relation de sens et de valeur : l’individu valorise ou dévalorise les savoirs etles activités qui s’y rapportent en fonction du sens qu’il leur confère. Il se décrit sous la forme de deux registres, le registre identitaire et le registre épistémique , lesquels sont présents chez chaque élève sous des formes diverses, différenciées et différenciatrices.

Entre apprentissages et socialisation : le rapport au savoir, 2002 Jean-Yves ROCHEX Équipe ESCOL,Université Paris VIII Les deux registres du Rapport au savoir
• Le rapport au savoir se décrit sous deux registres (non exclusifs l’un de l’autre) :

Le registre identitaire
Face subjective du rapport au savoir

Le registre épistémique
Face objective du rapport au savoir

Comment le savoir prend sens par rapport : à des modèles , des attentes, à des croyances, à des repères identificatoires, à un éventuelprojet ou imaginaire professionnel, à l’anticipation de sa vie future.

Ce que sont pour le sujet l’acte d’apprendre et le fait de savoir, Qu’est-ce qu’apprendre? Quel type d’activité et d’engagement de soi ? Pour quel résultat, quelle transformation?

Ces deux dimensions s’agencent et interagissent l’une avec l’autre dans l’élaboration de rapports différents au savoir, aux apprentissages et àla scolarité.
Entre apprentissages et socialisation : le rapport au savoir, 2002 Jean-Yves ROCHEX Équipe ESCOL,Université Paris VIII

CARACTERISATION DU RAPPORT AU SAVOIR ET ATTITUDES SCOLAIRES ASSOCIEES, d’après Chartrain In Revue Aster n° 2002 35,

Rapport au savoir Rapport à Rapport à l’école l’apprendre
Mobilisé sur l’école Mobilisé à l’école Apprendre type 0 Apprendre type 1 Apprendretype 2

ATTITUDES SCOLAIRES
Effet comportemental du rapport au savoir

non oui oui oui

non non assez beaucoup

oui oui non non

non oui oui non

non non non oui

?

Instrumental Plaisir

CARACTERISATION DU RAPPORT AU SAVOIR ET ATTITUDES SCOLAIRES ASSOCIEES, d’après Chartrain In Revue Aster n° 2002 35,

Rapport au savoir Rapport à Rapport à l’école l’apprendre
Mobilisé surl’école Mobilisé à l’école Apprendre type 0 Apprendre type 1 Apprendre type 2

ATTITUDES SCOLAIRES
Effet comportemental du rapport au savoir

non oui oui oui

non non assez beaucoup

oui oui non non

non oui oui non

non non non oui

Rejet-marge ? Instrumental Plaisir

CARACTERISATION DU RAPPORT AU SAVOIR ET ATTITUDES SCOLAIRES ASSOCIEES, d’après Chartrain In Revue Aster n° 2002...
tracking img