Rapport de fondation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
CIV3504 - Fondations
CIV3504 - Fondations
Larbi Nejjar (1354274)
Présenté à Mr Silvestri
Larbi Nejjar (1354274)
Présenté à Mr Silvestri
Rapport de projet
Rapport de projet

Introduction : 3
1. Hypothèses, données et méthodologie : 3
2. Présentation des résultats 7
3. Analyses : 9
4. Limites et sources d’erreurs: 10
Conclusion : 10

Introduction :

Dans le cadre ducours de fondations – CIV3420 – il est question de réaliser un projet, ayant pour but de déterminer les capacités portantes et les tassements pour différents types de semelles. Ainsi, il a été demandé de réaliser le présent travail pour des semelles carrées et filantes, dont les profondeurs sont, respectivement, de 2 et 3 mètres.

1. Hypothèses, données et méthodologie :

Dans cette optique,quatre forages ont été faits et des largeurs variant de 0,5 à 2 mètres (par incréments de 0,5m) sont à considérer. Deux forages complémentaires ont, également, été réalisés.

Les quatre forages réalisés ont permis de déterminer les différentes données requises pour la réalisation de ce projet. Puisque les méthodes utilisées pour les deux types de semelles sont semblables, la méthodologie communesera, tout d’abord, exposée. Par la suite, les méthodes de calcul qui diffèrent seront présentées.

Dans un premier temps, les propriétés des sols, tels que Su, l’indice de vide ou la masse volumique, ont pu être calculées à partir des rapports de forages.

Pour cela, il a été choisi de considérer que wn correspond à la teneur en eau, e0 une moyenne correspondante et Gs au module des grainsde sol (2,75 pour le sable et 2,8 pour l’argile). Aussi, le poids volumique de l’eau, γw, a été supposé. Il a, alors, été choisi qu’il était de l’ordre de 10 000N/m3.

* Calcul des paramètres :

Le poids volumique du sol a, alors, été calculé à l’aide de la formule suivante :

γ=Gse0× γw × ( 1+ wn )

Par la suite, il a été possible de calculer l’indice des vides à l’aide de la formulesuivante :

eo× Sr= Gs × wn.

Ainsi, il a été possible de calculer les coefficients Cc, Cr et OCR à partir de l’essai de consolidation du forage 4 suivant :

Figure : Essai de consolidation du forage 4

Les coefficients de compression (Cr) et de compression vierge (Cc) correspondent, respectivement, à la première et la deuxième pente. Ainsi, le coefficient Cr est de 0,059 et lecoefficient Cc est de 0,68.

Toujours, à partir du même essai, le coefficient de surconsolidation a été calculé à l’aide de la formule suivante :

OCR= σ'pσ'v0
La valeur d’OCR est, donc, de 3,4.

Un autre paramètre calculé est le cisaillement non drainé, Su. Il a été calculé en faisant une moyenne de profondeur 2b à partir des données présentées dans les forages.

* Calcul des contraintes :Étant donné que la valeur d’OCR est constante, il alors possible de calculer σ'pen fonction de σ'v0:

σ'p=OCR × σ'v0z;
où σ'v0z=γ'×z (contrainte effective).

Par manque de données, la même valeur d’OCR a été utilisée pour le troisième forage.

Pour les deux premiers forages, la formule suivante a été utilisée afin de déterminer OCR :

Cuσ'p=0,02+0,0024 ×Ip;
Où Cu et Ip correspondent,respectivement, au cisaillement non drainé et à l’indice de plasticité. Il est à noter que cette relation n’est valable que pour les argiles de l’Est du Canada.
Par ailleurs, les différents facteurs d’influence, pour les semelles carrées, ont été calculés à l’aide de la formule qui suit :

I= 14π 2 mn (m2+n2+1)0,5 m2+n2+1+m2n2× (m2+n2+2) (m2+n2+2)+tan-1(2 mn m2+n2+10,5 m2+n2+1-m2n2)

où m=Bz etn=Lz;

Pour les semelles filantes, les facteurs d’influences ont été extraits de l’abaque 8.21 du livre d’introduction à la géotechnique. Dans ce cas, la dimension L est considérée très grande.

Il importe de rappeler que le facteur d’influence est calculé par rapport au milieu de la semelle. Par conséquent, il faut multiplier par 4 le facteur d’influence.

La surcharge, Δσ, a donc pu...
tracking img