Rapport de laboratoire comparaison entre le volume de gaz recueilli et celui déterminé par calculs stœchiométrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1173 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BUT

de gaz produite après une réaction chimique concorde avec les valeurs théoriques obtenues

à

est nécessaire afin d’avoir 38 ml de H2 sous forme gazeuse.

HYPOTHÈSE : Il aura une partie des gaz manquante à cause des diverses erreurs de

manipulation. De plus, étant un gaz, il est très difficile de réellement le piéger afin de le

quantifier : j’aiun soucie du détail, mais malheureusement, je ne crois pas que ça soit

suffisant afin d’obtenir un résultat parfait.

MATÉRIEL :



1 cylindre gradué de 25 ml



1 cylindre gradué de 100 ml



1 erlenmeyer de 125 ml



1 tube coudé



1 tube de caoutchouc



1 bouchon à erlenmeyer à un trou



1 bac à gaz



25 ml de HCl



3morceaux de magnésium de longueurs différentes (2, 2,5 et 3 centimètres)



Eau

MANIPULATIONS :

1. Fixer le tube de caoutchouc au bac à gaz, l’autre extrémité au tube coudé et le tube coudé

au bouchon à un trou.

2. Remplir le bac à gaz d’eau.

3. Remplir complètement d’eau le cylindre gradué de 100ml et le renverser au-dessus du

trou du bac à gaz.

4. S’assurer qu’aucune bulle nesubsiste dans le cylindre gradué. Si tel est le cas,

recommencez l’étape 3.

5. Mesurer 25 ml d’HCl à l’aide du cylindre gradué de 25 ml

6. Transvaser l’acide dans l’erlenmeyer.

7. Déposer le plus petit morceau de magnésium disponible dans l’erlenmeyer.

8. Boucher immédiatement l’erlenmeyer à l’aide du bouchon.

9.

Laisser la réaction chimique se terminer et le gaz s’acculerdans le cylindre gradué de

100 ml.

10. À la fin de la réaction, noter le volume du gaz produit.

11. Vider de son gaz le cylindre gradué de 100 ml.

12. Répéter les étapes 3 et 4.

13. Recommencer les étapes 7 à 12 avec le second plus petit morceau de magnésium.

14. Faire de même avec le troisième morceau, à l’exception des étapes 11 et 12, qui ne sont

plus nécessaire.

TABLEAUDES OBSERVATIONS :

Numéro du morceau de

magnésium

Longueur du morceau de

magnésium (cm)

Volume de gaz dégagé (ml)

1

2

3

2

2,5

3

23

32

36



CALCULS

Masse des morceaux de magnésium

100cm de magnésium → 1,27g

2cm de magnésium → 0,0254g

2,5cm de magnésium → 0,03175g

3cm de magnésium → 0,0381g

Masse molaire du magnésium

24, 31g/molNombre de mole de magnésium des morceaux

24, 31g → 1 mole

0,0254g → 0,001 0 mole

0,03175g → 0,001 3 mole

0,0381g → 0,001 6 mole

Nombre de mole de gaz dégagé à chaque fois (à TAPN)

24500ml → 1 mole

23ml → 0,000 94 mole

32ml → 0,001 31 mole

36ml → 0,001 47 mole

TABLEAU DES RÉSULTATS

Condition

Théorique

Masse/volume

Nombre de

Produits

2 HCl(aq)MgCl2(aq)

E

Morceau

x

de 2cm

p

é

Morceau Masse/volume

ri

de

m

2,5cm

e

nt

Morceau

at

de 3cm

io

n

s

ANALYSE : Il apparaît clairement que certains ont été exécutés de façon plus précise que

d’autres.

de 3cm. Bien sûr, ainsi présenté, il ne s’agit pas d’une grande différence, mais il s’agit que,

respectivement, d’une perte de 6% et8% du nombre de mole attendu selon les résultats

théoriques.

je crois que je peux l’enlever étant donné qu’il ne s’agit que qu’une donnée obtenue par

mole

Nombre de



mole

Masse/volume

Réactifs

Mg(s)

0,0254g

0,001 0

mole

0,03175g

0,001 3

mole

0,0381g

Nombre de

mole

0,001 6

mole

calcul, qu’elle n’est pasréellement significative et que la matière ne se crée pas.

Donc, la question est où se trouve ce 6% et 8% de la matière supposée se retrouver dans le

cylindre gradué renversé. Ce n’est qu’une hypothèse, mais je crois qu’il se trouvait dans le tube

de caoutchouc. En effet, de l’eau se glisse dans le tube, ce qui fait qu’il n’est pas remplis d’air

jusqu’à l’embouchure. Ainsi, les premiers...
tracking img