rapport de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Département de science politique, UQAM Échéance : mardi le 24 mars
Professeur : Yves Couture
____________________________________________________________________________

Rapportde lecture sur Hegel et Marx

Tel que stipulé par l’entente d’évaluation, chaque rapport de lecture compte pour 25% de la note finale. En cas de retard sans excuse valable, 2% par jour seront déduitsde la note, y compris pour les jours non ouvrables. Le rapport se compose de deux parties distinctes.
La première partie regroupe deux questions brèves. Vous devez répondre à une question, au choix.Les réponses attendues doivent être de 80 à 200 mots maximum. Il s’agit ici de faire preuve, de manière brève et précise, et en vos propres termes, d’une bonne compréhension de la notion sur laquelleporte la question.
La seconde partie est composée de trois questions qui demandent des réponses plus longues, de 500 à 1500 mots. Vous devez répondre à deux questions, au choix. Pour chaque questionil est important :
d’organiser votre réponse de manière claire et structurée ;
d’éviter de simplement recopier vos notes de cours, puisqu’il s’agit de témoigner de la capacité à saisir l’enjeu quesoulève une question précise ;
de manifester une bonne compréhension des textes auxquels renvoie la question ;
Je vous rappelle enfin qu’il peut être insuffisant de nommer un argument pour établir savaleur : il faut, selon les cas, le situer dans son contexte, faire comprendre sa logique interne, l’illustrer par des exemples, etc.
Dans l’ensemble de vos réponses, (partie 1 et 2), vous pouvezappuyer votre argumentation sur un certain nombre de citations. Donnez alors les références comme suit :
- 1ère citation : après la citation, le nom de l’auteur entre parenthèses suivi du titre del’ouvrage et de la page soit du recueil, soit du livre. Par exemple : (Marx, La question juive, p. 5)
- citations suivantes du même ouvrage : Ibid., p. 7
Évitez toutefois les citations trop longues,...