Rapport de mission

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4098 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 août 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
|
RAPPORT DE MISSION |
Etude d’opportunité de création d’une maison d’hôtes à Marrakech |
Réalisé par : DIALLO Kadiatou SY Faty SY Rakyata |
|
Mandant : Mr. KaramTuteur : Mr. Messaoudi |

Année universitaire : 2010-2011 |

Remerciements
Nous remercions tout le corps administratif et professoral de l’ESIG pour leur encadrement pédagogique.
Nous tenons à adresser nossincères remerciements à Monsieur Messaoudi, à Monsieur Karam et à Monsieur Kamal pour leurs précieux conseils et leurs encadrements tout au long de cette mission.
Nous dédions ce travail à nos chers parents qui ont toujours été là pour nous en tant que modèles et mentors.
A travers ce rapport qui a été le fruit d’un dur labeur nous gratifions tous nos proches de notre amour et de notrereconnaissance.

SOMMAIRE
Introduction Générale
Chapitre I : Etude Commerciale
1) Analyse SWOT
2) Analyse de la demande
3) Analyse de l’offre
Chapitre II : Etude Technique
1) Local
2) Matériel
3) Personnel
Chapitre III : Etude Financière
1) Dépense d’investissement initial
2) Choix du moyen de financement
3) Compte de résultat prévisionnel
4) Critèresd’évaluation (VAN, TRI, DRC)
Conclusion Générale
Bibliographie/ Webographie
Annexes

INTRODUCTION Générale
Depuis les années soixante, le Maroc n'a cessé de développer sa stratégie dans le domaine du tourisme. Toutefois, depuis plusieurs années, l'image du Maroc correspondait uniquement à une destination balnéaire. Actuellement, le Maroc mise sur sa diversité naturelle et son patrimoine culturel afinde se maintenir dans un marché très concurrentiel. Ainsi, le pays tend à réinventer ses produits et à mettre en avant de nouveaux créneaux dont la montagne et le désert. Le Maroc vise également à développer son tourisme rural ainsi que des niches de Tourisme durable et responsable.

Le tourisme constitue une des activités majeures de l'économie marocaine. En effet, il représente environ 8% duProduit Intérieur Brut (PIB) et fournit plus de 320'000 emplois. En 2006, le nombre d'arrivées internationales de touristes s'est élevé à 6.6 millions: une augmentation de 12% par rapport à l'année précédente. Le Maroc s'est donc fixé des perspectives encore plus ambitieuses afin d'accueillir les 10 millions de touristes attendus pour 2010: doubler sa capacité d'hébergement et former plus de 72'000professionnels dans les secteurs hôtelier et touristique. Selon la Fédération Nationale du Tourisme, les performances touristiques sur le plan international, ainsi que l'importance prise par le secteur au sein de l'économie marocaine depuis dix ans (1er contributeur à la balance des paiements, deuxième contributeur au PIB national et deuxième créateur d'emplois), découlent directement de la volontépolitique d'ériger le tourisme en priorité nationale.
Les Maisons d'hôtes -Riads-, dont l'architecture et la décoration ont intéressé l'architecte avant l'urbaniste, ont inspiré le poète, l'écrivain et le peintre, ont sublimé les aisés et les démunis, ont émerveillé les sens, dans des villes telle que Marrakech, Fès, Essaouira... reflètent le riche héritage architectural et culturel qui faitréférence aux différentes dynasties qui ont foulé le sol de ces villes.
Selon la réglementation en vigueur, les maisons d’hôtes sont des établissements avec une architecture marocaine traditionnelle, une décoration et un ameublement de style marocain. Les prestations et le confort doivent être de qualité.
La maison d'hôtes est dite " maison de charme " lorsqu'elle dispose, en sus des caractéristiquesexigées, des critères suivants : être située dans un site de haute valeur touristique, distinguée par son architecture traditionnelle marocaine exceptionnelle et par la présence de : grands patios et jardins fleuris et arborés, parcs, piscine, hammam et jacuzzi ; avoir une décoration soignée et raffinée par des objets rares et antiques ; présenter une gastronomie de luxe marocaine et...