Rapport de presse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1048 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La classification de mon article :
Environnement international et succès d'un acteur d’affaire
La justification du choix de mon article :
D'après moi, mon article se classe dans environnement international ainsi que succès d'affaire puisque d'une part, le tout nouveaux produit de cette PME est déjà attendu dans plusieurs pays tel que l'Italie, la Norvège ainsi que la Suisse. Effectivement,son produit est déjà connu sur le marché mondial et il est, par la même occasion, attendu. D'autre part, cette entreprise existant depuis 40 connait une croissance ininterrompue grâce au chef d'entreprise, de seulement 36 ans, et œuvrant pour Beel technologies que depuis 6 ans. En effet, leur chiffre d'affaire a doublé grâce a celui-ci. Les deux classifications de mon article sont liées étant donnéque c'est grâce à son succès que Beel technologies a connu du succès mais en plus, c’est son savoir-faire qui leur a permis de se faire connaître sur le marché mondial.

Votre intérêt pour l’article :
J’ai beaucoup d’intérêt pour l’article que j’ai choisi étant donné que de voir quelqu’un, d’à peine 36 ans, réussir à mener une entreprise deux fois plus haut qu’elle l’était, la faire connaîtrede partout et cela en seulement six ans d’actif, c’est impressionnant. Je ne connais pas énormément d’histoire par apport au PME toutefois celle-ci, lorsque je suis tombé dessus, elle m’a impressionné.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/pme/201111/21/01-4469948-beel-technologies-voit-la-chine-sur-son-ecran-radar.php

Beel Technologies voit la Chine sur son écran radar
Publié le 21novembre 2011 à 08h22 | Mis à jour le 21 novembre 2011 à 08h22

Agrandir
Photo Stéphane Champagne, collaboration spéciale
James Groundwater, de la firme Beel Technologies, de Brossard, se démène pour percer le lucratif marché chinois. Il compte vendre d'ici un an ses premiers testeurs de radar secondaire aux aéroports de l'empire du Milieu.
(Montréal) Après presque trois ans de préparation, JamesGroundwater est fin prêt à s'attaquer au marché chinois. Le directeur général de Beel Technologies lance ces jours-ci la quatrième génération de son testeur de radar secondaire pour le contrôle du trafic aérien. Un produit novateur qui devrait lui ouvrir toutes grandes les portes de l'empire du Milieu, lequel compte investir des milliards dans la construction d'une cinquantaine d'aéroports d'icicinq ans.
Le MasterPoint S3, le tout nouveau produit de Beel Technologies, une entreprise de Brossard, est commercialisé depuis à peine quelques jours. Il est tellement attendu que des pays comme l'Italie, la Norvège et la Suisse en avaient commandé un exemplaire à l'avance, dit M. Groundwater.
Police d'assurance
Cette console à peine plus petite qu'une caisse de 24 bouteilles de bière vaut prèsde 70 000$. Elle simule les signaux qu'un avion envoie à une tour de contrôle. Ce testeur valide les informations que les contrôleurs aériens reçoivent. Bref, c'est le point de référence qui prouve si les données des radars de l'aéroport sont justes ou pas. Une sorte de police d'assurance.
Beel se présente comme un leader mondial dans son domaine. Sa concurrence vient surtout d'Europe et desÉtats-Unis. «L'entreprise existe depuis plus de 40 ans. Mais moi, je n'y travaille que depuis six ans. Je suis toujours étonné, quand je vais dans des foires commerciales à l'étranger, du nombre de gens qui viennent me serrer la main et me dire combien ils aiment les produits de Beel», dit le DG de la PME.
Beel Technologies développe et fabrique déjà trois modèles de testeurs de radars vendus entre 25000$ et 65 000$. Son savoir-faire lui a permis d'être connu aux quatre coins de la planète. Les équipements de la PME québécoise sont utilisés dans les aéroports d'au moins 70 pays.
L'entreprise a aussi développé des marqueurs servant à identifier les points stratégiques dans les aéroports (hangars, réservoirs de combustible, début et fin de la piste d'atterrissage, etc.).
Grâce à la...
tracking img