Rapport de stage bmci

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE MARRAKECH

[pic]

Rapport d’avant projet

La Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie
« AGENCE MARRAKECH ESSAADA 01223 »

Préparer par :

• Bahjane wiam

• Lagram hiba

• Laaroussi Ali

• Haddach Othmane

Anneé 2009-2010

Historique

La BNP a développé sesactivités au Maroc depuis 1940, via sa filiale marocaine la BNCIA (Banque Nationale pour le Commerce et l'Industrie en Afrique). La BMCI (Banque Marocaine pour le Commerce et l'Industrie) a vu le jour en 1964, lors du processus de marocanisation.
En 2000, le groupe BNP fusionne avec le groupe Paribas qui était également présent au Maroc depuis le début du siècle. Son bureau de représentation y a ététrès actif dans l'activité de « Banque d'Affaires ».
En novembre 2001, l'acquisition de l'ex ABN Amro Bank Maroc par la BMCI lui a permis de conforter sa position de banque de référence au service de ses clients.

Aujourd'hui, le groupe BNP Paribas est l'actionnaire de référence de la BMCI, avec une part de 66.21% du capital au 31 décembre 2008.
Le reste est réparti principalement entre :• Axa Assurance Maroc avec 8,67% ;

• Les compagnies d'Assurance Atlanta et Sanad avec respectivement 4,37% et 5,12% ;

• Autres : 15,63%.

Principales étapes du développement de la BMCI

1994 – 1997 : Une restructuration réussie
La BMCI s'est engagée, entre 1994 et 1997, dans un processus de restructuration qui a donné naissance à une nouvelle Banque, assainie dans sa réalitééconomique et sociale, dotée de moyens technologiques modernes et offrant une gamme complète et diversifiée de produits. La BMCI renoue ainsi avec la croissance et retrouve sa rentabilité en segmentant son portefeuille de clientèle, maîtrisant ses risques et limitant ses frais généraux.

1998 – 2000 : « Horizon 2000 », un plan de développement offensif
Pour améliorer ses performances, la BMCI alancé, en 1998, le plan de développement « Horizon 2000 », qui lui a permis de dynamiser ses équipes commerciales, de développer ses parts de marché et d'accroître sa rentabilité.
En faisant de la proximité le fondement de sa démarche commerciale, la BMCI a mis en place le concept de « Banque Assise », qui privilégie l'accueil, la convivialité et favorise des relations personnalisées avec sesclients.
De plus, la BMCI a lancé un plan ambitieux pour l'extension de son réseau d'agences et de GAB.
L'offre produit a été enrichie de produits innovants destinés aussi bien à la clientèle des particuliers qu'à la clientèle des entreprises.
Par ailleurs, une Démarche Qualité a été mise en place. Elle a permis à la banque de mieux identifier les attentes de sa clientèle et d'améliorer sa qualitéde service, notamment à travers des enquêtes de satisfaction.
Une politique de communication offensive, s'appuyant sur une démarche novatrice, a permis à la banque de rajeunir et de dynamiser son image, faisant ainsi sa réapparition dans le paysage médiatique marocain.

2001 : Fusion avec l'ex-ABN AMRO Bank Maroc
Effective depuis le 2 novembre 2001, la fusion avec l'ex-ABN AMRO Bank Maroc amarqué une nouvelle étape dans l'histoire de la BMCI qui se situe, désormais, parmi les premiers acteurs privés du marché bancaire marocain.

Ce rapprochement a permis à la BMCI d'élargir son réseau, qui comporte 172 agences au Maroc à fin mai 2006 et deux bureaux de représentation, à Paris et à Amsterdam, mais aussi de renforcer ses équipes par l'intégration de 384 nouveaux collaborateursexpérimentés et spécialisés dans différents métiers.
Grâce à cette fusion, la BMCI a développé son portefeuille de 25 000 nouveaux clients, particuliers, professionnels et entreprises.

2003 - 2005 : « Cap 2005 » un plan de développement ambitieux
Afin de consolider sa position dans un environnement en mutation, la BMCI a adopté, en 2003, un plan stratégique ambitieux fondé sur la satisfaction de...
tracking img