Rapport de stage de géologie - alpes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SVT

Compte Rendu du Stage de Géologie

Alpes

Introduction 1

Méthodologie 3

I – Subsidence 6

• Prelles 6

• Barrachin 7

• Saint Crépin – Panneau 8

II – Rifting : Saint Crépin / Vire 8

III – Océanisation 9

• Chenaillet 9

Hydrothermalisme 14

Conclusion 15

Lexique 17

Les mots suivis d'un astérisque sont expliqués en fin de document

IntroductionDans le cadre du programme de Sciences de la Vie et de la Terre, un voyage à portée scientifique a été organisé dans les Alpes. En classe de première, l'étude de la tectonique des plaques se concentre sur les mouvements de divergence* ; notre but était de retrouver l’histoire de la rupture continentale en interrogeant les enregistreurs que sont les paysages, les roches, les minéraux et lesfossiles.

Comme toute montagne, les Alpes ont été formées à partir d'un mouvement de convergence*, et pourtant le site recèle des preuves d'océanisation : avant que le mouvement de convergence ne forme les Alpes actuelles, il y avait le Téthys [Océan Alpin]. Quelles ont été les différentes étapes qui se sont succédé dans la formation de cet océan ?

[pic]

Echelle des temps géologiques

Nousavions déjà étudié la structure de la Terre, ainsi que sa composition.

[pic]
Schéma de la structure de la Terre

La croûte est composée de :

- Roches Magmatiques
• Basalte (C.O) (Roche volcanique)

• Gabbro (C.O.), Granite (C.C) (Roches plutoniques)
- Roches Sédimentaires
• Calcaire (Coquilles, squelettes – Roche Biochimique)

• Schiste (Argile) –Grés – Conglomérats

- Roches Métamorphiques*
• Gneiss (Présentant des foliations dues à la transformation de la roche)

Nous connaissons aussi les étapes de formation d’un océan :

- La subsidence est la première étape, quand la plaque s’étire et s’affine pour former un bassin dans lequel s’accumulent les sédiments. L’isotherme 1300°C se rapproche du Moho et celui-ci nebouge pas ou peu.
[pic]

Etape 1 : Subsidence

- Le rifting est la deuxième étape : la lithosphère continue de s'étirer et des failles normales se forment. Les blocs basculent et certains se trouvent immergés. Les sédiments continuent de se déposer. L’isotherme 1300°C* remonte toujours, le Moho* aussi, mais dans une moindre mesure.

[pic]

Etape 2 : Rifting

- L’Océanisationest la dernière étape : la plaque, à force de s’étirer, se craque, l’isotherme est au niveau du Moho, qui lui-même est remonté. Les deux plaques formées s’écartent et au milieu il y a formation de la croûte océanique.

[pic]

Etape 3 : Océanisation

Méthodologie

Afin de retrouver le passé des Alpes, nous avons dû interroger les roches, les paysages, les minéraux et les fossiles.

Dans unpremier temps, nous sommes allés "faire parler les paysages" au Villaret (Carte géographique : 3b). Nous avons observé et décrit la colline sur laquelle se trouvaient les villages de Puy-St Pierre, Puy Saint-André et la Chapelle de Notre Dame des Neiges, et avons sélectionné les éléments du paysage qui nous semblaient importants pour l’étude de l’histoire des Alpes (présence d’un ravin, causé parl’érosion*, présence ou non d’une végétation, type de végétation, etc.). Le relief était escarpé en haut, moins en bas, avec un ravin au milieu (zone d’érosion intense), du plat au niveau des villages, quelques falaises, et des strates (différentes couches de roches) : nous en avons déduit que nous étions sur un terrain sédimentaire. Grâce au principe de superposition, nous avons conclu que leterrain situé en dessous des conifères était plus ancien que celui situé au dessus (selon toute logique, les roches du dessus se sont déposées après celles du dessous), à l’exception des alluvions qui elles ont été déposées par la Durance. Le géologue utilise d’autres principes fondamentaux, tels que le principe de recoupement (qui atteste que ce qui recoupe est toujours postérieur) l’actualisme ou...