Rapport de stage de pays en voie de developpement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de stage de pays en voie de développement
Pérou Juillet – Octobre 2009

Deux étudiantes en médecine et moi devant le centré de santé.

Helena M. 4è Doctorat de Médecine Université Catholique de Louvain

Hopital Antonio Lorena de Cusco Le premier mois de stage se passe à l’hôpital Antonio Lorena à Cusco et les trois mois suivants se passent en périphérie, dans un des trois centresde santé, les choix étant pour moi Pilcopata (dans la Selva), Paucartambo et Ocongate (dans la Sierra). En arrivant à l’aéroport de Cusco, j’ai été accueillie par le Professeur Saco, directeur de santé publique de la province de Cusco. Le lendemain matin, je me suis rendue à l’hopital Regional de Cusco où se trouve son bureau afin de régler toutes les modalités administratives. J’ai du me rendre àla Universidad nacional de San Antonio Abad del Cusco, l’université d’accueil. Le professseur m’a accompagné à l’hôpital Antonio Lorena et là aussi, on a du régler les détails administratifs pour rendre possible mon stage dans cet hopital. Alors même qu’il ne s’agit que de se procurer qu’un seul papier, cela peut prendre un certain temps car le document doit être écrit, photocopié, signé,cacheté, approuvé, et ce par des personnes différentes se trouvant dans des endroits différents (l’usage de la photocopieuse n’étant pas à disposition de la personne qui écrit la lettre pour ne citer qu’un exemple…). Tout était très différent de ce que j’ai eu l’occasion de vivre dans le cadre de mes stages jusque là. Non seulement le côté administratif, mais aussi le côté pratique du travail à l’hôpitaldiffère de la pratique médicale en Belgique. Cela commence le matin au tour de salle, qui se déroule en présence du ou des médecins spécialistes, du médecin assistant, des étudiants de quatrième et troisième doctorat, des étudiants étrangers (en effet, cet hôpital accueille de nombreux étudiants américains et européens), des infirmières et des étudiants en dentisterie et en pharmacie. Le tour desalle ne se fait pas dans un premier temps dans le bureau devant l’ordinateur comme chez nous, mais directement devant le patient : On y explique l’histoire clinique du patient, les pathologies, on discute même des risques présents ou possibles chez le patient et de la démarche diagnostique et thérapeutique et tout cela sans s’adresser au patient lui - même. L’examen clinique, au lit du patient,s’y pratique beaucoup plus puisqu’il n’est pas évident d’obtenir les examens complémentaires lorsqu’ils sont disponibles (car pour effectuer une IRM par exemple, le patient doit se rendre dans un hôpital privé) et surtout parce que tous les examens ne sont pas couverts par la mutuelle du patient. Par ailleurs, les médicaments que nécessite le patient doivent être achetés par la famille de celui-ci ;les appareils de réanimation ne sont pas présents dans tous les services et il faut une autorisation spéciale pour les emmener. Du fait que les horaires de stage n’étaient pas trop chargés (7h-14h), j’ai pu profiter de mes après-midi pour améliorer mon espagnol en prenant des cours. J’ai également eu l’occasion de participer à des visites culturelles afin de mieux comprendre l’histoire et laculture des Péruviens. Mais j’ai aussi passé quelques fins de journée à faire des recherches de littérature médicale ou à réviser mes cours car au Pérou, les médecins aiment beaucoup poser des questions aux étudiants ce que personnellement je ne trouve pas plus mal, puisque ceci nous oblige à réviser nos cours.

Centro de Salud de Paucartambo Après ce premier mois passé dans la ville de Cusco, jesuis allée à Paucartambo, après avoir eu des informations bien précises sur le déroulement du stage par le Professeur Saco. En arrivant à Paucartambo, un village situé dans une vallée à 2900 mètres, fatiguée par ce voyage de quatre heures sur une route en terre au ras des falaises, j’ai trouvé un « vélotransport » qui m’a amenée jusqu’au centre de santé où j’ai été accueillie chaleureusement par...
tracking img