Rapport de stage - fromagerie bel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

I - Présentation de l’établissement : Page 2
1. Référence de l’établissement
2. Situation géographique
3. Type d’activité

II - Tâches effectués et observées en entreprise : Page 3 à 6
1. Tâche observées
2. Tâche effectuées
3. Condition de travail
4. Qualités requises

III - Bilan du stage : Page 6 à 8
1. Motivation personnel du choix del’entreprise
2. Démarches nécessaires
3. Aspect positifs et négatifs
4. Détails des études nécessaires
5. Orientation envisagée

Page 1
I – Présentation de l’établissement
1. Référence de l’établissement

L’usine Bel est une usine dans le secteur agro-alimentaire

2. Situation géographique



Page 2
II – Tâches effectuées et observées en entreprise1. Tâches observées :

* Les tests sur le rejet des usines.
* Les tests sur la qualité des matières premières et sur les produits finit.
* La fabrication de vache qui rit.
* La réparation de machine.
* La commande des matières premières.
* L’expédition des produits finit.

2. Tâches effectuées :

Premier jour :
La matinée, j’ai commencé par regarder une vidéosur la sécurité. Ensuite j’ai été placé dans les ressources humaines. Pendant les deux premières heures j’ai détruit des dossiers confidentiels puis, de dix heures à midi j’ai fait l’analyse sensorielle, cela consiste à goûter des vaches qui rit venant de quatre usines différente dans le monde. Se sont des experts de Bel qui se rencontrent afin d’essayer de montrer les différences d’une usine àl’autre et d’essayer d’avoir la même recette dans le monde (voire à la fin).
L’après-midi, j’ai été emmené au laboratoire ou j’ai observé deux ateliers, un étant le test d’identification de virus sur les matières premières et les produits finit, et l’autre sur la vérification des emballages.
Page 3
Deuxième jour :
Pour se deuxième jour j’ai observé la fabrication de vache qui rit. J’ai appris quepour fabriquer de la vache qui rit il faut suivre une recette précise, puis aller chercher les matières premières dans les caves (comté, cheddar, bleu, …) . Une fois que toutes les matières premières sont prêtes, elles sont déposées dans une machine qui va broyer le fromage afin de le fondre plus rapidement. Une fois le fromage broyé il est emmené dans un pré-mixe ou on y rajoute 18 « pains » debeurre (environ 25kg le pain) avec environ 20 litres d’eau. Une fois que tout est ajouté le pré-mixe fonctionne automatiquement, de la poudre de lait y est ajouté. Un pré-mixte peut contenir jusqu’à 7 tonnes de fromage fondu. Une fois la préparation finit, on prélève un peu de préparation qui est envoyé au laboratoire avec la date et l’heure afin de pouvoir stopper la production si il y des tracesde virus (environ 3 jours). La préparation est envoyée dans des tuyaux qui sera par la suite mis sous emballage par des machines.
La fabrication des apéricubes est la même que la vache qui rit, pour les apéricubes il existe 40 variétés seulement certaine ne sont pas vendu en France comme les apéricubes aux algues qui est vendu qu’au Japon.

Troisième et quatrième jour :
Suite à un problèmede santé je n’ai pas pu me présenter à mon stage.
Cinquième jour :
Le matin, j’ai travaillé avec la maintenance, j’ai observé la réparation de différente machine comme qui sert à mettre sous emballage la vache qui rit et une autre qui sert à la création des emballages.
Page 4
L’après midi, j’ai travaillé avec le service d’expédition qui eux font les commandes de matière première et envoieles produits finit dans le monde, l’usine Bel de Dole étant la plus active du monde. Les membres du service d’expédition m’ont expliqués que le groupe Bel possédait des usines au Japon, les pays du Maghreb, aux Etats-Unis, dans toute l’Europe, … et que la première à été créer par Leon Bel à Lons-le-Saunier en 1921. Ils m’ont expliqué qu’environ 500 personnes travaillent dans l’usine Bel de...
tracking img