Rapport de stage marsa maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 57 (14093 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Vital pour le développement économique du pays, le secteur du transport est sujet à des reformes en terme de mise à niveau des professionnels, d’extension et de réalisation de nouvelles infrastructures, de modernisation technologique, de qualification en ressources humaines, et enfin de libéralisation totale, cadrée, ou progressive. En effet, ce secteur en profonde mutationau Maroc, se veut volontaire, performant, et compétitif sur le double volet de la croissance domestique et externe, préfigurant ainsi l’image du Maroc de l’avenir.

Le transport portuaire, revêt une importance capitale dans ce secteur, grâce notamment à la longueur du littoral marocain (3500 KM), aux investissements conséquents consentis pour le développement du port de Casablanca et samodernisation, ainsi qu’aux progrès concrétisés dans le créneau de son éventuelle libéralisation. La reforme libérale relative au transport maritime est d’ailleurs entrée en vigueur depuis fin Mars 2007, dans un consensus général entre les opérateurs publics et privés, l’objectif étant essentiellement de réduire de 30% les frais de transit portuaire. Ces frais sont d’ailleurs largement supérieurs àceux pratiqués en Europe, à cause de l’émergence tardive de la logistique portuaire au Maroc, encore considéré comme un pays à risque par les logisticiens de l’Europe.

Pour approfondir nos connaissances sur cette société, mon rapport sera divisé en trois parties à savoir :

• Première partie sera consacré à la présentation générale de Marsa Maroc / SODEP.
• Deuxièmepartie sera consacré à la présentation de la Direction d’Exploitation du Port de Casablanca (DEPC).
• Troisième partie aura lieu à la présentation du thème de mon rapport « la gestion de la trésorerie ».

[pic]

« Présentation de Marsa Maroc »

Chapitre I. L’historique de Marsa Maroc :

Marsa Maroc a connu une grande évolution depuis sa création. Cette dernière s’est effectuéeen trois étapes clés :

Section 1. La première période (Avant l’année 1963) :

La construction du Port a commencé en 1912, les travaux continueront jusqu’à 1914 où ils seront interrompus à la fin de l’année, et c’est en 1922 que Casablanca a pris son visage de ville industrielle, où le Port a connu une nette évolution puisqu’il s’est élargi pour devenir un quai de débarquement. En 1932, leGrand Port est devenu un complexe portuaire traitant près de six Millions de tonnes de marchandises. En 1959, Casablanca a connu une croissance considérable, elle attire plus de 1/3 des investissements industriels, chose qui a imposé au Port de se développer pour mieux s’adapter au système accéléré de ces changements pour qu’en fin de compte, le port de Casablanca devienne « Le Port du Maroc ». En1963, fut crée la Régie d’Acconage du Port de Casablanca (La RAPC) qui reprit les attributions des sociétés concessionnaires selon les conditions suivantes :
• Les travaux de construction et d’entretien des infrastructures restaient toujours à la charge de l’Etat.
• L’acquisition et l’entretien du matériel de manutention incombaient dorénavant à la Direction d’Exploitation au Port deCasablanca (DEPC).

Section 2 : La deuxième période (De 1963 à 1984) :

Cette phase a été caractérisée par :
• Le développement des investissements consentis par l’Etat dans la construction de nouvelles infrastructures portuaires et la réalisation d’installations portuaires spécifiques.
• Le rattachement de toute l’activité portuaire à la tutelle unique représentée par l’Administrationdes Travaux Publics.
• Le renforcement des responsabilités de la DEPC.
• La mise en place d’un programme d’action ambitieux au niveau des Ressources Humaines, des équipements et des structures.

Section 3. La troisième période (De 1984 à 2006) :

En 1985, le Maroc a connu la création de l’Office d’Exploitation Des Ports. Créé par la loi 6-84, l’ODEP est un établissement public à...
tracking img