Rapport de stage wedding planner

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9933 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RAPPORT DE STAGE – 2009/2010
Valentine Philipponneau (EFAP 4)

2

3

4

1.1 Mariage et Société, les nouvelles tendances 1.2 Le mariage en chiffres

Page 10 Page 13

2.1 Tour d’horizon du métier 2.2 Bliss, Organisation de Mariages

Page 14 Page 19

3.1 Objectif personnel 3.2 Ma place au sein de l’entreprise 3.3 Mes missions 3.4 Analyse

Page 22 Page 23 Page 24 Page 26

5 Je souhaite tout d’abord remercier l’EFAP de nous offrir la formidable possibilité de concilier études et apprentissage professionnel, et donc nous a permis de nous investir au mieux dans un stage en entreprise à temps complet tout au long de cette année scolaire. Je souhaite également remercier Mme Marie MAHON pour le soutien qu’elle offre aux étudiants lors de notre recherche de stage et mêmepar la suite, en cas d’éventuels besoins supplémentaires de notre part. Je voudrais aussi remercier Sophie LALLART (EFAP3) pour sa créativité et son soutien moral. Pour finir, je souhaite remercier tout particulièrement Mme Caroline Villeneuve de m’avoir accueillie au sein de sa structure durant cette période et de m’avoir fait confiance. J’espère que ma présence au sein de « Bliss » aura étéprofitable au développement et au bien-être de la structure.

6

7

Les origines du terme « mariage » viennent du latin « mas, maris » qui signifie « mâle ». En effet, à l’origine l’union de deux êtres était masculine, la femme n’y prenait aucune part. Son père la mariait à un homme et elle passait de la tutelle de son paternel à celle de son époux. Ce n’est qu’au 12ème siècle, alors que lemariage devient un sacrement, que la France intègre la notion active du concept ; le « donner en mariage » évolue en action de « se marier ». A travers les siècles, le concept de l’union change ; au 15ème siècle, le mariage est un état et à partir du 17ème, il désigne le jour de la célébration des noces. Au fil de l’histoire, sous différentes formes et sous différents rôles, le mariage a toujoursexisté. Avant les époques antiques ou même les notions de religion, le mariage apportait à la femme une sécurité par rapport aux hommes. De nombreuses traditions et coutumes sont depuis toujours associées au mariage, mais elles sont aussi évoluées au fil des années.

Par exemple, jusqu’à la première guerre mondiale, les mariées ne portaient pas encore la robe blanche ni le voile ; Auparavant lesrobes pouvaient être bleues, gris perle voire parfois noires. Aujourd’hui la tradition veut que le futur marié ne voie pas la robe de sa promise avant le jour de l’union ; c’est réputé pour porter malheur.

Aujourd’hui le mariage dans sa définition du dictionnaire est « l’union légitime de deux personnes, généralement homme et femme, dans les conditions prévues par la loi en vue de vivre encommun ». Il est généralement déclaré lors d’une cérémonie solennelle, civile et/ou religieuse, la plupart du temps suivi de festivités que l’on appelle la noce.

8

Comme nous l’avons souligné, l’institution du mariage a pris des formes multiples selon les peuples et au cours de l’histoire ; la formation d’une communauté de vie et ses règles de fonctionnement sont pour ainsi dire régies parcette institution ancestrale. Elle a pour but de fournir un cadre légal et social au développement de la famille ; mais elle est aussi, en fonction des époques et des situations géographiques, une façon de mettre en place des alliances entre familles ou encore tribus, de transmettre des biens, de réclamer une position de pouvoir ou encore d’obtenir un capital. Malgré le vent de liberté qui a soufflésur notre société dans les années 60 et qui aurait pu avoir raison d’années de tradition du mariage suivi de la déferlante du PACS qui devait finir d’achever l’institution traditionnaliste, il semble que le mariage ait toujours le vent en poupe. Aujourd’hui, le bon vieux rituel du mariage continue de faire rêver hommes et femmes et cette institution résiste, semble-t-il, à tout. C’est de cet...
tracking img