Rapport de stage a wafa cash

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3623 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre I : le transfert d’argent

1. Le marché de transfert d’argent

Depuis dix ans, le nombre de migrants augmente à travers le monde et les données disponibles sur les transferts d’argent associés à ces flux migratoires sont de plus en plus nombreuses.
Fin 2010, un rapport publié par l’AFD, « Migration et phénomènes migratoires - Flux financiers, mobilisation de l’épargneet investissement local », fondé sur des enquêtes réalisées auprès des migrants de cinq pays (Mali, Sénégal, Comores, Maroc et Vietnam) faisait le point sur les pratiques et contraintes propres à chaque communauté et présentait les outils mis en place en France et à l’étranger pour faciliter les transferts, les réalisations communautaires, la gestion des aléas pesant sur lesfamilles, la création d’entreprise et l’investissement immobilier.
L’angle adopté par l’Etude spéciale n°10 du CGAP, Crafting a money transfers strategy: Guidance for pro-poor financial service providers, est tout autre. Elle propose aux prestatairesde services financiers pour les pauvres (PSF) un guide pour l’élaboration d’une stratégie d’offre de services de transfert.Plutôt concis (25 pages), ce guide présente l’intérêt d’aborder tous les aspects nécessaires à la compréhension du marché des transferts, de la structure d’un système de transfert et des déterminants d’une stratégie d’offre de services de transfert d’argent.
Le secteur du transfert d’argent est très complexe, car il se compose d’une diversité d’acteurs formels et informels qui utilisent destechnologies et infrastructures institutionnelles en constante évolution pour servir une clientèle diversifiée. Le marché peut être segmenté de différentes manières, par exemple par type de client (gouvernements, entreprises, individus), par lieu d’origine et de destination (transferts internationaux ou domestiques)ou par type de canal de transmission (formel ou informel).

1. Types de transferts d’argent

Outre les transferts « individuels » (de personne à personne), les PSF peuvent traiter beaucoup d’autres types de transferts d’argent, comme les transactions entre entreprises (par ex. paiement de factures), les flux d’entreprises à individus (par ex.versement de salaires) ou les transferts de gouvernement à individu (par ex. prestations sociales).
Bien qu’ils ne représentent qu’une infime part des transferts d’argent dans le monde, les transferts individuels représentent souvent la catégorie de transfert la plus importante pour la majorité des pauvres dans les pays en développement. C’est pourquoi ledocument traite des transferts individuels.

2. Taille et structure du marché des transferts internationaux formels

Sur la base des données communiquées par les IMF, la Banque mondiale estimait le volumeglobal des transferts d’argent internationaux formels à 88,1 milliards de dollars en 2009 et à93 milliards de dollars en 2010. Selon la même source, l’Amérique latine et lesCaraïbes reçoivent la plus grande part des transferts internationaux avec 30 pour cent des flux globaux,suivies de l’Asie du Sud (18%), le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (13%), l’Europe et l’Asie centrale (10%) et l’Afrique subsaharienne (4%). L’Inde et le Mexique figurent parmi les premiers bénéficiaires, tandis que les Etats-Unis et l’Arabie saoudite sont les principaux pays d’origine des fonds.Le marché des transferts individuels est dominé par de grandes sociétés spécialisées, notamment Western Union, MoneyGram et Vigo. Le reste du marché formel des transferts est fragmenté entre les banques commerciales, les agences postales, les bureaux de change, les mutuelles de crédit et les sociétés de transfert positionnées sur des niches.
Les revenus du secteur s’élevaient...
tracking img