Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
On peut aussi trouver des talwegs qui sont des anciens lits de torrents et qui ont ainsi structuré le Granon tout comme les terrils qui mettent en évidence la présence de

Pour reconstituer un paléoenvironnement, on utilise le principe d'actualisme et on observe le panorama d'aujourd'hui:
On observe tout d'abord le relief général du panorama qui nous donne des indices sur les différentsétages et ères. L'orientation, les différents points de repère, la végétation nous renseigne déjà.
On trouve aussi certaines structures particulières propres au panorama comme par exemple les cheminées de fée. Il y a environ 20 millions d'années la fonte des glaciers a entrainé la naissance de blocs ératiques dans la montagne du Granon grâce à l'érosion pluviale due à la fonte des glaciers et par laforce du vent. Ces cheminées de fée appelées aussi moraines frontales sont constituées de roches plus ou moins friables. Au cours du temps les couches friables ont disparu à cause de l'érosion. Il ne reste aujourd'hui que les roches les plus dures qui forment ainsi des sortes de colonnes de quelques mètres. charbons grâce à l'exploitation des hommes.





Panorama du GranonRoche claire
plus ancienne

Talweg

En utilisant le principe de superposition on peut aussi dire que les roches situées au sommet sont antérieurs à celles de la base.

II – l'antérift: un début de subsidence

1-A l'âge Carbonifère

Dans le brianconnais, des affleurements de roches existent ,nous avons donc pu faire la diagnose de quatre types de roches différentesafin de reconstituer le paléoenvironnement à la fin de l'ère primaire: à l'âge carbonifère.





Dans l'ordre où les roches se succèdent, on observe d'abord une roche sombre, rugueuse, avec des grains hétérogènes et grossiers . Elle raye l'acier mais ne réagit pas au test HCL: C'est le conglomérat.. Il est composé de sable et de graviers.
Puis, on peut voir une roche sombre composéde très petits grains: c'est le grès.
À la suite de cet ordre d'apparition, on observe ensuite une roche schistosée, sombre et feuilleté : c'est le schiste, composé essentiellement d'argile et de vase.
Vient enfin une roche noir et très salissante, volatiles et combustible : c'est le charbon constitué de végétaux morts.



Paysage du Brianconnais

Roche charbon


Ainsi,grâce au principe d'actualisme et de superposition, nous pouvons reconstituer l'histoire et le milieu de dépôt de ces différentes roches. Le conglomérat provient de l'érosion de montagnes. Il a été transporté par un torrent et a été déposé sur ses rives, formant ainsi une couche de sédimentation, tout comme le grès. Le schiste, lui suppose un sédiment d'origine vaseux, il s'est sans doute déposéet formé dans des marécages. Le charbon nous indique la décomposition de végétaux lentes dans un milieu anaérobie.De plus notre guide Luc nous montre une roche fossile contenant des empreintes de végétaux. Nous apprenons ainsi que ce sont des fougères arborescentes vivant dans un climat chaud et humide dans un milieu marécageux et spongieux. Nous pouvons ainsi reconstituer la successiond'événements qui a eu lieu à l'ère primaire grâce à cette séquence de roches.

Séquence de roches brianconnaises

Galet mou


charbon

schiste

tronc fossile
Grès

conglomérat
Surface irrégulière



Dans le Briancon , à l'âge carbonifère des bassins se sont formés, dus àla divergence de plaques. Ils se remplissent de sédiments détritiques, notamment à cause de l'érosion d'une ancienne chaîne de montagnes. Cela entraine la formation de zones marécageuses soumises à un climat équatorial, chaud et humide, dans lesquelles se développent des forêts de fougères arborescentes mal enracinées. Les crues torrentielles érodent le sol et détruisent la végétation qui est...
tracking img