Rapport de stage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1759 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cycle et croissance économique

La croissance économique ne se fait pas de façon continue. Elle passe par des phases de croissance rapide et de croissance plus faible, voire de décroissance momentanée ou même de crise économique.
L'évolution de l'activité économique sur des périodes courtes (typiquement sur quelques années) est dénommée la conjoncture économique. Cette notion permet dedistinguer ces hauts et bas relativement rapprochés des périodes d'évolutions plus longues de développement, stagnation, voire déclin économique pouvant s'étaler sur des générations.
Observant une certaine régularité dans ces fluctuations de la croissance, des auteurs ont bâti la « théorie des cycles » afin de rendre compte des successions de phases, et ainsi d'envisager une prévision des crises et desreprises de l'économie.

Définition
Bien que les alternances de phases de hausse et de baisse de l'activité économique ne soit pas systématiquement régulière et périodique, ces auteurs ont utilisé le terme « cycle » pour désigner ces fluctuations.
C'est ainsi que les économistes américains Arthur Burns et Wesley Mitchell du NBER (National Bureau of Economic Research) ont apporté en 1946 dansleur ouvrage Measuring Business Cycles une définition du cycle : « un cycle est composé d'expansions qui se produisent à peu près en même temps dans de nombreuses branches, suivies de récessions, de contractions et de reprises tout aussi généralisées qui se rejoignent dans la phase d'expansion du cycle suivant ».
La prise de conscience de l'existence d'alternances dans les activités productiveshumaines pouvant ressembler à des cycles a été très précoce. On trouve ainsi dans la Bible la référence aux périodes de « vaches grasses » et de « vaches maigres », ce qui symbolise l'alternance des périodes de prospérité et de disette. Toutefois, la théorisation des cycles a été plus tardive.

Les phases du cycle
La plupart des économistes s'accordent à distinguer quatre phases dans le cycle :la phase ascendante, la crise, la phase descendante et la reprise. Toutefois, dans la réalité, il est difficile de distinguer avec précision ces phases, qui sont souvent imbriquées.
La phase ascendante
Egalement appelée « phase A », « phase d'essor », « expansion », « boom » ou « prospérité ». Cette période est caractérisée par une hausse de la production, qui s'accompagne d'une amélioration dessalaires, de l'emploi et des bénéfices. Les entrepreneurs investissent alors pour accroître leurs capacités futures de production.
Toutefois, au fur et à mesure de l'expansion, les producteurs se heurtent à différents obstacles qui remettent en cause la poursuite de la croissance : hausse des coûts de production, des taux d'intérêt, des prix, et baisse de la consommation (engendrée par la haussedes prix). Parce que les stocks s'accumulent, il s'ensuit une baisse des prix, qui pousse les industriels à réduire leur production, à licencier... Le spectre de la crise guette alors l'économie.
La crise
Il s'agit du point de retournement du cycle (ou « point d'inflexion »). Selon les époques et le contexte économique, les crises peuvent être de différentes natures et causées par différentsfacteurs : on distingue par exemple les crises de l'Ancien Régime - dues à une sous-production agricole - des crises de surproduction.
La phase descendante
Egalement appelée « phase B », « contraction », « récession » ou « dépression » selon sa gravité. Durant cette phase, l'économie se restructure tout en cherchant les moyens de sortir de la récession. C'est ainsi généralement durant cette périodeque les innovations apparaissent, permettant par la suite le retour de la croissance.
La reprise
A l'inverse de la crise, il s'agit du point de retournement entre la phase descendante et la phase ascendante.

Récession économique et investissement
Investir en période de récession.
Investir en pleine récession est une véritable leçon d’humilité. Nombre de managers respectables considèrent...
tracking img